Nous avons changé de modèle économique 

 

photoLesPaniersdeLéa

Pouvez-vous nous présenter Les Paniers de Léa ?

Les Paniers de Léa propose aux entreprises d’améliorer les conditions de travail de leurs salariés à travers la livraison de fruits frais et locaux et l’animation de temps conviviaux.

Après un voyage à Montréal où j’ai découvert le concept des locavores (consommer les produits locaux) et une longue expérience professionnelle dans une coopérative de fruits et légumes où j’ai constaté le gâchis alimentaire et les aberrations de la grande distribution (précarité des agriculteurs, importation de fruits et légumes produits localement, etc.), j’ai créé en 2010 les Paniers de Léa avec Bastien Dognin, un ami d’enfance, expert en gestion et inspiré par les nouveaux modèles économiques. A l’origine, notre concept visait à favoriser les circuits courts en commandant sur internet  des produits 100% locaux à récupérer auprès de points relais situés dans les quartiers et  entreprises lilloises. En 2013, pour des raisons logistiques et face à la demande nos clients, nous avons choisi de concentrer notre offre uniquement auprès des entreprises.  

En plus des livraisons, nous proposons des animations : accueil petit-déjeuner, animation smoothies avec notre dernière nouveauté les vélos-smoothie, apéro santé, intervention d’une naturopathe, panier soupe, etc. En quelques mots, Les Paniers de Léa c’est : convivialité, santé et bien-être au travail. Pour l’entreprise, c’est un outil de management pour contribuer au bien-être des collaborateurs, augmenter leur performance et même réduire l’absentéisme.

Aujourd’hui les Paniers de Léa, c’est sept salariés à temps plein, 26 producteurs (la plupart sont locaux) et 200 clients sur la métropole lilloise. Déjà installé à Paris, nous prévoyons d’y développer prochainement notre offre.

 

Concrètement comment se traduit la RSE dans votre entreprise ?

La RSE est au cœur de notre projet : améliorer la santé des salariés et la qualité de vie au travail,  sensibiliser à une alimentation équilibrée et responsable, donner accès au plus grand nombre à des produits frais, sains et locaux, valoriser le savoir-faire des producteurs et l’agriculture raisonnée et enfin offrir une rémunération juste aux producteurs en privilégiant les circuits courts sans intermédiaire.

Notre action RSE passe aussi par le respect des critères de la charte d’achat responsable, la livraison en véhicule électrique, la reprise des emballages par les producteurs pour éviter les déchets et la production de notre propre électricité par l’installation de panneaux photovoltaïques (projet en cours d’étude).

En interne, nous offrons la possibilité aux salariés d’aménager leur temps de travail ou de faire du télétravail pour faciliter leur équilibre vie professionnelle et vie personnelle.

 

Comment avez-vous connu Réseau Alliances ?

A l’occasion du World Forum, nous avons rencontré l’équipe de Réseau Alliances et échangé sur notre projet RSE. Partant du constat que nous ne sommes pas simplement des livreurs de fruits, Réseau Alliances nous a invité à participer aux ateliers « Economie de la Fonctionnalité et de la Coopération ». Ca a été un déclic pour innover et remettre en cause notre modèle économique et même sortir de notre zone de confort. Depuis ces ateliers en 2014, on se présente aux entreprises comme partenaire pour changer les habitudes alimentaires des collaborateurs. Nous accompagnons les  entreprises autour des sujets du bien-être et de la  nutrition. Aujourd’hui, nous sommes même sollicités par des acteurs publics comme la CPAM ou les mairies et aussi les mutuelles pour des actions de prévention santé.

Davantage à l’écoute de nos parties-prenantes, nous évaluons nos actions de manière à adapter notre offre. A titre d’exemple, à la demande d’une entreprise soucieuse de rétablir de bonnes conditions de travail suite à des difficultés économiques, nous avons proposé un programme annuel d’animations composé d’une intervention par mois favorisant le bien-être au travail.  Les différentes offres proposées aux entreprises sont issues de réflexions ou de demandes de clients.  Les Paniers de Léa vend désormais une performance de bien-être des collaborateurs autour de l’alimentation saine et durable.

Aujourd’hui, nous participons aux rendez-vous du Club « Jeunes Pousses » animés par Sophie Letartre et Simon Ledez. Entre jeunes entrepreneurs engagés, nous échangeons sur nos besoins communs et tentons de mettre en place des solutions mutualisées. Nous prévoyons de partager une camionnette pour nos livraisons le matin avec Jean Bouteille qui assure ses tournés l’après-midi. D’autres pistes sont en réflexion comme la mutualisation d’un stagiaire en communication.

 

Quelle est la plus-value de Réseau Alliances selon vous ?

La disponibilité, la bienveillance des membres de l’équipe et surtout leur expertise en éco-responsabilité et en innovation. C’est le seul réseau à proposer un accompagnement à l’Economie de la Fonctionnalité.

En plus, l’expérience des autres membres est très inspirante. Le réseau nous permet de rencontrer d’autres entreprises qui partagent le même ADN. Ce n’est pas un hasard si toutes ces entreprises engagées se retrouvent au sein du Réseau Alliances.  On partage vraiment le même esprit et les mêmes valeurs autour de la RSE, ce qui rend les échanges fluides.