amiante

Le bureau d’étude Néo-Eco s’apprête à entrer dans l’histoire des solutions industrielles à l’éradication définitive de la fibre tueuse. Ses ingénieurs d’Hallennes-lez-Haubourdin ont conçu un prototype d’unité d’inertage massif de l’amiante. Qui sera recyclée à faible coût et sans le moindre coût.

C’est le projet Valame. Quatre ans de travail en recherche et développement avec les labos de l’université de Toulouse. Un projet né dans l’esprit de Christophe Deboffe, l’hyper-actif président de Néo-Eco, 20 salariés pour 2 millions d’euros de chiffre d’affaires dans tous les champs de l’économie circulaire, celle qui transforme les déchets en ressources, celle dont tout le monde parle sans avoir toujours le mode d’emploi. «Pour notre part, nous travaillons sur l’écoconception, l’analyse en cycle de vie et les solutions environnementales depuis dix ans et nous allons tripler notre volume d’activité cette année», explique le jeune dirigeant.

Plus d'infos sur lavoixdunord.fr