Depuis le 1er janvier 2017, cinq distributeurs d’énergie européens travaillent ensemble à la promotion de la transition énergétique.

Le projet de smart grid « Interflex », porté par Enedis (France), CEZ Distribuce (République Tchèque), E.ON (Suède), Enexis (Pays-Bas) et Avacon (Allemagne), a été sélectionné par la Commission européenne dans le cadre du programme européen de Recherche et Innovation, Horizon 2020. Parmi 28 autres projets, Interflex s’est ainsi démarqué. Les cinq distributeurs d’électricité européens et leurs vingt partenaires « vont expérimenter pendant trois ans, de nouvelles formes de flexibilités dans le but d’optimiser le système énergétique à une échelle locale », avec un budget de 23 millions d’euros. En France, le démonstrateur d’Enedis est basé à Nice et ses environs. Dans le prolongement de Nice Grid, « il testera les flexibilités en appui au réseau, les systèmes de stockage et l’îlotage (isolation du réacteur du réseau électrique externe, tout en le maintenant en puissance). »

Plus d'infos sur environnement-magazine.fr

 

La World Design Organization l’a annoncé ce mercredi matin. La Métropole européenne de Lille est en finale aux côtés de Sydney pour devenir capitale mondiale du design en 2020.

Après Lille capitale mondiale des séries, après Lille candidate pour accueillir l’Agence européenne du médicament, voici désormais Lille, ou plus exactement la Métropole européenne de Lille, potentielle future capitale mondiale du design.

La candidature avait été lancée en mars dernier auprès de la World Design Organisation (WDO) qui décerne ce titre tous les deux ans à un territoire qui fait du design un accélérateur d’innovation et de changement. Plus d'infos sur  lavoixdunord.fr

 

Nouvelles technologies, nouveaux comportements et nouveaux besoins... pour s'adapter à la digitalisation galopante, l'entreprise se doit de se réinventer. Et pour y arriver, elle doit miser sur ses atouts. Le premier d'entre eux est le capital humain.  A partir de cette valeur clé, de nouveaux paradigmes organisationnels sont expérimentés.

En savoir plus sur lesechos.fr

 

200 000. C’est le nombre d’emplois que l’Europe pourrait créer si elle généralisait la réparation et le réemploi des produits usagés, estime un rapport du Parlement européen rendu public lundi 3 juillet.  "Le potentiel de création d’emplois est estimé à 296 emplois pour l’équivalent de 10 000 tonnes de biens usés. (...) Plus de 200 000 emplois locaux qui pourraient être créés si seulement 1% des déchets municipaux en Europe étaient préparés pour la réutilisation ou le réemploi", souligne l’euro-député Europe-Écologie-Les-Verts Pascal Durant, à l’origine du rapport. En savoir plus novethic.fr

Le torréfacteur inaugurait en juin une ligne ultramoderne de capsules, un produit où le groupe familial réalise des croissances records.

Le seul segment des capsules représente déjà près de 30 % des ventes de Méo-Fichaux , et connaît une croissance très soutenue de 15 à 20 % par an. Plus d'infos sur eco121.fr

Photo Méo-Fichaux

Le géant de la nutrition santé s'offre une entreprise brésilienne de 300 salariés au fort potentiel en pharmacie et investit en Picardie.

Plus d'infos sur eco121.fr

L’Université catholique de Lille se dote pour la première fois d’une école d’art, en intégrant Pôle IIID.

L’école de création numérique devrait doubler de surface et ses ambitions sur la Plaine Images. 

En signant officiellement ce lundi 10 juillet, à la Plaine Images, l’intégration de Pôle IIID dans le giron de la Catho, son président signifie que le puissant groupe universitaire privé plus que centenaire (28 300 étudiants dans ses prestigieuses écoles de commerce et d’ingénieurs, Edhec, IÉSEG, ISA, ISEN, etc) se lance dans une nouvelle aventure. Une aventure où l’art numérique, la création de jeux vidéo, le cinéma d’animation auront tout autant leur place que le droit, l’économie, la gestion, les sciences. Plus d'infos sur lavoixdunord.fr

L’entreprise adaptée AlterEos a reçu un Coup de coeur du Jury lors des Prix Etienne Marcel pour son engagement responsable. AlterEos emploie aujourd’hui 330 salariés, dont plus de 90% d’entre eux sont fragilisés par un handicap sur des métiers de dématérialisation de flux documentaires, de centre d’appels et de préparation de commandes. Plus d'infos sur le communiqué de presse Altereos