La sédentarité tue plus que le tabac. Il est pourtant simple d’y remédier. Et les entreprises peuvent y concourir ! Inviter leurs salariés à faire du sport en entreprise leur est même bénéfique. Voici comment :

Le sport en entreprise est bon pour la santé

On ne vous apprend rien !

Une personne ayant une activité physique régulière a une meilleure espérance de vie qu’une personne sédentaire (on estime qu’une personne sportive gagnera trois ans d’espérance de vie). Elle tombe aussi deux fois moins souvent malade. Pour l’entreprise, cela signifie moins d’absences et moins d’arrêts maladies.

Le sport en entreprise est bon pour évacuer le stress

Le sport permet de diminuer le stress ou, du moins, de mieux y faire face. Doté d’un mental et d’un physique renforcé, les salariés sont également moins susceptibles d’être touchés par les troubles psychosociaux et musculo-squelettiques.

N’oubliez pas qu’un employé aura plus envie de s’investir sur le long-terme pour une entreprise dans laquelle il se sent bien !

Le sport en entreprise est bon pour la confiance

Faire du sport, en général, aide à être plus confiant et à avoir une meilleure estime de soi… Inconsciemment, le sport en entreprise favorise un regard positif sur son environnement de travail et ses collègues. Il aide, en somme, à entretenir de bonnes relations au bureau.

Le sport en entreprise est bon pour la cohésion de groupe

Bien souvent, les entreprises profitent de l’activité sportive qu’elles proposent pour mélanger managers et techniciens, employés et patrons. Pour ces derniers, c’est l’occasion de partager un moment en dehors du cadre hiérarchique, sans assujettissement ni domination. Le sentiment d’appartenance et la confiance entre collaborateurs sont renforcés.

Le sport en entreprise est bon pour l’image

Proposer du sport est bénéfique pour l’image d’une entreprise. La plupart du temps, les salariés se réjouissent d’une telle opportunité, leur permettant de mieux jongler entre vie personnelle et vie professionnelle.

Quant à l’entreprise, cela lui confère une image dynamique qui lui permet d’attirer des travailleurs talentueux. Sans compter que les entreprises qui participent à des événements sportifs gagnent, par la même occasion, en notoriété.

Le sport en entreprise est bon pour la productivité

Moins stressés, plus confiants, mieux dans leur corps et dans leur tête… Les salariés pratiquant au moins 30 minutes de sport par jour sont 12 % plus productifs que leurs collègues sédentaires !

Source : http://rse-pro.com/sport-en-entreprise-pourquoi-en-faire-6840 

Près de 40 acteurs issus des métiers de la communication ont participé à un atelier organisé par Place des Agences (animée par Place de la Communication) et l’agence JBL Com & Cie ce midi à la Cité des Echanges. L’objectif de Place des Agences est de permettre aux agences d’échanger, de travailler ensemble sur des sujets divers et variés pour optimiser leur approche, de valoriser leur métier auprès des annonceurs ou autre public et de créer une offre régionale performante pour les entreprises.

Autour du thème « le métier des agences évolue. L’organisation, la posture !", Réseau Alliances a apporté son expertise sur l’économie de la fonctionnalité et de la coopération (EFC), nouveau modèle économique qui permet d’axer le développement des entreprises sur une logique de valeur, et non plus sur une logique de volume. Après une présentation de ce qu’est un modèle économique et des caractéristiques de l’EFC, deux dirigeants accompagnés par le Réseau Alliances et le CJD ont témoigné : Julien DA COSTA de l’imprimerie FLEX’INK, et Raphaël FAUCHEUX du magasin bio HARMONIE NATURE. Tous deux ont présenté leur trajectoire vers l’économie de la fonctionnalité, en passant par les nouveaux modes de coopération entre les parties prenantes, par une dimension de services plus importante, et par la prise en compte d’enjeux sociaux et environnementaux dans leur stratégie.

Ces témoignages inspirants ont permis aux participants d’adopter un nouveau regard sur leur activité, et c’est ensuite en ateliers participatifs qu’ils ont pu travailler sur les limites de leur modèle actuel et sur les perspectives de leur entreprise sous prisme de l’EFC !

Plus d'infos sur l'accompagnement que nous proposons : https://goo.gl/794LTX 

 

 

Prochain atelier I Nove You proposé par Réseau Alliances : Mardi 14 novembre 2017

Plus d'infos & inscriptionhttps://goo.gl/JnsURR 

 

3 partenaires reconnus s’allient pour innover en faveur du logement décent et durable du plus grand nombre La FONDATION D’ENTREPRISE CREDIT AGRICOLE NORD DE FRANCE, la FONDATION reconnue d’utilité publique ANBER et le bailleur VILOGIA, partenaires actifs et complémentaires dans l’innovation sociale, le logement et la lutte contre la précarité énergétique lancent ensemble un appel à projets dédié au Logement dans le Nord et le Pas de Calais. La Fondation d’Entreprise du Crédit Agricole Nord de France, premier financeur de son territoire, la Fondation AnBer, engagée pour faire reculer la pauvreté et Vilogia, acteur majeur du logement et de l’innovation sociale ont décidé d’agir en complémentarité pour lancer cet appel, dédié à l’Innovation en faveur du logement décent et durable pour le plus grand nombre.

 

 

Contexte et objectifs :

Le logement constitue une condition essentielle d’insertion sociale et professionnelle. Pouvoir vivre durablement dans un logement décent, prérequis pour une vie autonome, s’avère une chance trop inégalement répartie. 25 % du parc français de logements insalubres se situe dans les départements du Nord et du Pas de Calais*. Conscients de la difficulté de se loger d’un grand nombre d’habitants de notre territoire, convaincus que des solutions existent et ne demandent qu’à être soutenues, la Fondation d’Entreprise Crédit Agricole Nord de France, la Fondation AnBer et Vilogia ont décidé de s’allier. Cet appel à projets s’inscrit dans un esprit de synergie et de complémentarité avec les actions menées entre fondations, services publics et bailleurs sociaux. Il privilégie les projets qui facilitent, accompagnent, mutualisent l’habitat décent, durable et/ou solidaire et les projets innovants proposant des solutions nouvelles d’hébergement pour offrir un toit à chacun et habiter autrement. 

Qui peut candidater ?

L’appel à projets s’adresse aux associations et organisations éligibles au dispositif du mécénat, dont l’action a un impact sur les habitants du Nord et du Pas de Calais, qui cherchent plus particulièrement à répondre à un besoin non ou mal satisfait, corriger des inégalités d’accès, préserver et développer des liens sociaux.

Calendrier

La période de dépôt des candidatures s’étend du 4 septembre au 20 octobre 2017, date limite de candidature.

Le dossier de candidature est en ligne sur les sites www.fondation-candf.fr et www.vilogia.fr

Tout savoir sur l'appel à projet 

 

Découvrez en vidéo comment Tape à l’œil a impliqué l’ensemble de ses collaborateurs et parties prenantes dans la démarche de diagnostic et ainsi co-construire sa nouvelle démarche RSE ! 

 

Spécialiste de la location de matériel pour les professionnels, Kiloutou annonce qu'elle vient de racheter deux sociétés italiennes, s'implantant ainsi sur un marché en pleine expansion.

 

Kiloutou poursuit sa stratégie d'expansion en Europe au travers de la croissance externe. Après la Pologne, l'Espagne et l'Allemagne, c'est en Italie que le loueur vient de racheter deux entreprises, Cofiloc et Euronol.

En savoir plus sur lejournaldesentreprises.com

Un atelier de travail dédié à l’économie de la fonctionnalité et de la coopération, co-organisé par Réseau Alliances, la CCI Haut-de-France, et le Club Noé, a permis à des dirigeants d’entreprise de comprendre les différentes caractéristiques de ce nouveau modèle économique. 

Les limites du modèle classique (dit « industriel ») trouvent leur source dans une logique de volume : pour augmenter son chiffre d’affaire, une entreprise doit aujourd’hui nécessairement vendre (et produire) le plus possible, et donc accroitre son utilisation des matières premières (qui ne sont pas infinies !).  L’économie de la fonctionnalité et de la coopération est un nouveau modèle économique qui vise à sortir de cette logique de volume en se basant sur une performance d’usage.

Au programme de cet atelier : les différentes composantes d’un modèle économique, le cas concret d’une entreprise qui a changé de modèle, et échanges sur les impacts de l’économie de la fonctionnalité sur l’activité et le fonctionnement d’une entreprise.

 

Pour aller plus loin, Réseau Alliances et le CJD propose aux dirigeants un parcours d’accompagnement pour franchir le pas et engager son entreprise vers ce nouveau modèle économique.

Plus d'infos sur notre prochain parcours en novembre 2017

"Consommer autrement, de façon responsable, moins gaspiller… De plus en plus de Lillois s’y essaient, comme Mademoiselle Biloba, avec ses ateliers de fabrication de cosmétiques.

Et si le meilleur moyen de consommer autrement consistait à tout produire soi-même ? Les ateliers de Mademoiselle Biloba se limitent à la fabrication de cosmétiques (et à l’occasion de liquide vaisselle et de bougies), mais Pauline Dehecq, leur initiatrice, est consciente de leur portée alternative.

« Je veux bousculer les cosmétiques chimiques, transmettre des connaissances et sensibiliser les gens à ce qu’ils mettent sur leur peau », énumère la trentenaire valenciennoise." 

Lire la suite sur lavoixdunord.fr