Trop d’entreprises font de la RSE toute l’année pour ne la ressortir qu’au moment d’écrire leur rapport RSE. Pourtant, les engagements et les arguments RSE pourraient être mis en valeur ailleurs dans les entreprises : au coeur des canaux de vente.

Et oui, s’il y a bien un lieu privilégié pour diffuser des idées et arguments liés aux engagements développement durable d’une entreprise, c’est bien sur ses canaux de vente : sur les produits, en magasin, ou même sur un site e-commerce, une appli… Transparence, confiance, amélioration des performances commerciales : parler de RSE sur ses canaux de vente a de nombreux avantages. 

Plus d'infos sur e-rse.net

En avril 2017 s’est tenue une soirée de co-working ouverte aux différents acteurs économiques et partenaires de la région qui accompagnent la transformation des entreprises. Ces professionnels ont ainsi pu proposer des solutions concrètes aux enjeux de demain en échangeant autour de sujets tels que l’intergénérationnel, la digitalisation, la réalité augmentée, la gamification, l’open innovation, la RSE, l’internationalisation, les médias… Autant de défis inhérents au monde de la communication, en perpétuelle évolution.

Cette soirée d’échanges, de débats et de co-création appelée le Lab’Com a pour objectif la définition de nouvelles offres de communication et de marketing, adaptées au monde de demain. Plus de 130 communicants, venus d’horizons divers, ont pris part à ce projet et réfléchi autour de 17 tables inspirantes !

A l'issue de cette soirée, un livre blanc du Lab’Com a été publié. Il relaie les principales idées qui sont nées de ces débats. Il rassemble ainsi 17 réponses de la communication et du marketing aux défis à venir des entreprises.

Une des réponses étant l'intégration de la Responsabilité Sociétale des Entreprises, vous pouvez retrouver un article page 20-21 sur le sujet : Livret Blanc du LABCOM

Nous vous avions présenté le projet de 2 étudiantes de l'IESEG "Green is the New Black" qui a pour objectif de promouvoir une mode éthique et durable. Depuis janvier, Léa et Mathilde, sont parties à la rencontre d'acteurs dans 6 pays d’Asie du Sud Est (Inde, Thaïlande, Cambodge, Malaisie, Philippines, Chine) qui ont choisi un modèle économique plus respectueux de l’environnement et de la société.

Après une première étape en Thaïlande une deuxième en Inde, et une troisième étape au Cambodge, elles ont effectué deux dernières étapes : une cinquième au Philippines, et une sixième et dernière à Hong Kong en Chine. 

Léa et Mathilde ont pu retracer leur périple par écrit au travers de 2 news letter : news letter Philippinesnews letter Hong Kong

Ainsi, leur projet s'achève en Asie mais continuera en France par le biais de conférences et d'ateliers notamment lors du World Forum for a Responsible Economy en octobre à Lille.

 

eac09d1b 7b6b 40f9 813f 7e789f1cf991

 

Les vacances, c’est le moment idéal pour se déconnecter de son quotidien. Pourtant, ce n’est pas une raison pour abandonner totalement sa « casquette RSE » ! Le tourisme a un impact environnemental et social important mais avec quelques gestes simples, il est possible de rester responsable, même en vacances. 

Le tourisme est l’une des industries les plus dynamiques dans le monde. A l’heure actuelle, près d’1,1 milliard de touristes parcourent le monde chaque année, un chiffre qui augmente de 40 millions par an. En 2020, ce chiffre pourrait monter à 1,6 – 1,8 milliards.

Le secteur du tourisme emploie près de 12,5% de la population mondiale pour près de 11% du PIB. À une si grande échelle, une activité économique ne peut pas être sans conséquence sur l’environnement.

E-rse vous propose 5 Conseils pour des Vacances Éco-responsables

Chaque année et ce depuis près de 18 ans, l’Université de Yale fait l’analyse de la façon dont les pouvoirs publics gèrent la protection de l’environnement dans les différents pays du monde. Le principe est simple : les chercheurs examinent 24 critères répartis en 9 catégories, afin de dégager deux grandes notes : la vitalité de l’écosystème et la santé environnementale. Parmi les critères, on peut citer la qualité de l’air, l’exposition aux particules fines, la qualité de la biodiversité et de l’habitat, les aires marines protégées, les émissions de CO2, de méthane ou de N2O.

Cette année, la France se classe en deuxième position.

Plus d'infos sur E-rse.net

 

 

 

 

Avec les régulations RSE qui se renforcent (lois Grenelle, loi Sapin II par exemple) avec la généralisation des normes liées à la RSE comme l’ISO 26000, la RSE prend de plus en plus d’importance dans la vie quotidienne des entreprises. De plus en plus intégrée au marketing et à la communication des entreprises, voire à leur stratégie produit, la RSE s’impose, doucement.

Selon une étude menée par EcoVadis en partenariat avec Affectio Mutandi, la RSE est même en train d’envahir progressivement le secteur des achats et la supply chain des entreprises. Explications.

Retrouvez plus d'infos sur E-RSE.net

Définir sa mission d’entreprise ? Mais pourquoi faire ? Qu’est-ce que cela peut bien rapporter à une entreprise ? Au delà de la bonne volonté, il y a beaucoup à gagner à préciser la mission de son entreprise. 

Avec le rapport Notat-Sénard, remis au gouvernement début 2018, la question de la « mission de l’entreprise » est désormais au coeur des débats. La question de savoir quel est le rôle de l’entreprise dans la société, quel est son objectif en terme d’intérêt général au-delà de la simple création de richesse, devient une question fondamentale.

Certaines entreprises ont même décidé d’inscrire dans leur statut une véritable mission officielle, faisant d’elles des « entreprises à mission ». Mais comment ce débat peut-il enrichir les entreprises dans leur ensemble ? Pourquoi une entreprise aurait-elle intérêt à définir plus précisément sa mission d’entreprise et à la renforcer ?  Retrouvez sur e-rse.net, 5 raisons de se pencher sur la question de la mission de votre entreprise, dans le cadre d’une stratégie RSE ou tout simplement pour définir la stratégie de votre boîte.

Notre communauté Social Business SoBizHub et le World Forum For a Responsible Economy se sont d'ailleurs interressés au sujet de "l'entreprise à mission" en co-organisant mercredi 30 mai dernier une conférence sur la thématique "L'entreprise à mission: l'innovation sociale, un levier pour se lancer". Voici un retour sur l'événement

 

Parce que la RSE ça ne veut pas forcément dire gros budget, voici 5 conseils RSE de base à mettre en place quand on veut s’y mettre, mais pas y mettre le prix.

Pour beaucoup d’entreprises, l’un des premiers freins à la mise en place d’une stratégie RSE, c’est le coût. Comme on a parfois du mal à voir le bénéfice immédiat, beaucoup de gestionnaires sont réticents à l’idée de mettre de l’argent dans un programme RSE dont ils ne sont pas sûrs des retombées.

Mais certains gestes RSE simples peuvent être gratuits, ou presque. 

Retrouvez ces 5 gestes sur e-rse.net

 

Nous vous avions présenté le projet de 2 étudiantes de l'IESEG "Green is the New Black" qui a pour objectif de promouvoir une mode éthique et durable. Depuis janvier, Léa et Mathilde, sont parties à la rencontre d'acteurs dans 6 pays d’Asie du Sud Est (Inde, Thaïlande, Cambodge, Malaisie, Philippines, Chine) qui ont choisi un modèle économique plus respectueux de l’environnement et de la société.

Après une première étape en Thaïlande et une deuxième en Inde, Léa et Mathilde ont effectué une troisième étape d'un mois au Cambodge.

Dans ce pays, elles ont pu recensé le plus d’entrepreneurs jusqu'à présent. Les 2 étudiantes ont également eu l’opportunité de visiter plusieurs usines et de rencontrer les équipes RSE de deux grandes marques : H&M et Décathlon. 

Léa et Mathilde retracent leur périple au Cambodge dans cette news letter  

 

 

Plus d'infos sur le projet :