Photo Antoine Perruchot 696x522Installé depuis quatre ans à Lille, Antoine Perruchot, fondateur de Keecoopt, a fait récemment construire un bâtiment supplémentaire de 1 000 m2 pour s’agrandir et continuer à se développer. Fondée en 2012 à Roubaix, la plateforme Keycoopt compte désormais trente collaborateurs. «Nous avons une croissance de 40 à 50% par an», indique Antoine Perruchot. Lui-même et ses salariés sont issus du milieu des recruteurs et chasseurs de tête. «La meilleure manière de recruter, c’est par les recommandations.» Keycoopt Talent, réseau collaboratif dédié aux cadres, a été lancé dans cet esprit, afin d’animer une communauté de «coopteurs». Près de 1 000 clients y diffusent leurs annonces de postes. Le candidat reçoit des offres ciblées par rapport à sa localisation, son expérience et son secteur d’activité. «Lorsque je reçois une annonce, je peux recommander quelqu’un, postuler ou la diffuser sur les réseaux sociaux.» Une équipe de six personnes est dédiée à l’évaluation des profils recommandés par des tiers. Chaque recommandation aboutissant à une embauche donne accès à une prime. «Notre objectif est que la plateforme soit le premier réflexe pour recruter.» Les entreprises clientes déboursent entre 1 200 € et 3 000 € suivant le type d’abonnement (trimestriel, semestriel ou annuel) pour diffuser leurs offres sur une période définie. «Pour une période plus longue, nous prenons 10% de la rémunération annuelle brute du candidat recruté.» Plus d'infos sur gazettenpdc.fr