c81c893 Re9PtIPAfl8VfFNtNUhMlVuC

Dans les Hauts-de-France, l’ingénieur des Mines a fondé Neo-Eco, qui offre une seconde vie aux déchets, pour les remettre dans le circuit de magasins de bricolage ou de grands chantiers du BTP. (...) Débarrassé de tout actionnaire, l’ingénieur veut être seul maître à bord lorsqu’il fonde en 2007 à Haubourdin, dans la banlieue lilloise, Neo-Eco, une entreprise qui affiche trois ambitions : « offrir une nouvelle vie à toutes les matières usagées ; réconcilier économie et environnement ; améliorer la rentabilité et la crédibilité des clients ». Un défi titanesque pour l’époque, celui de réaliser « des boucles d’économie circulaire ».

Pour trier des matières usagées, il faut connaître la nature exacte des déchets, ce que les grands collecteurs français, tels Veolia ou Suez, ne maîtrisent pas suffisamment, selon Christophe Deboffe, 48 ans. Mais comment s’y prendre ? Plus d'infos : lemonde.fr