Cette matinale avait pour objectif de définir l’innovation sociale et de donner les clés, les premiers pas pour s’engager et mieux travailler ensemble. 65 participants ont pu apprécier les interventions de 4 acteurs de secteurs variés, investis dans l'innovation sociale.

2

En introduction à la matinale, Guillaume Delbar, vice-président en charge de la rénovation urbaine, du logement, de l’innovation numérique et sociale, Hauts-de-France, a donné sa lecture de l’Innovation Sociale et affirmé son rôle dans la réponse aux enjeux du territoire des Hauts de France. Pour lui, l’innovation sociale ne s’inscrit pas dans une logique de grande idée venue du haut mais d’expérimentation et de diffusion de l’innovation. Elle repose sur la capacité d’expérimentation, la capacité collective à trouver des solutions nouvelles et à regarder les choses différemment. C’est un enjeu majeur d’attractivité du territoire !

 

 

La matinale a ensuite donné la parole à deux Fondations d’entreprises, engagées dans l’innovation sociale :

20161201 093146

Intervention de Cécile Delivre – Déléguée Générale de la Fondation ÏdKids « Act for Kids ».

La Fondation a progressivement évolué vers le soutien au business social, pour assurer la pérennité des projets et de leur impact. Les projets Love Maille, des Crèches Rigolo comme la Vie et le projet développé au Bangladesh illustrent l’importance de l’expérimentation et la richesse de la co-création. Une des clés de réussite des projets : les rencontres !

 

 

 

20161201 094520

 

Intervention de Jean-Pierre Haemmerlein – Directeur de la Fondation Décathlon.

L’objectif de la Fondation Décathlon est de rendre le sport accessible au plus grand nombre. La Fondation travaille aujourd’hui sur deux axes : toucher les personnes qui ne sont pas clientes Décathlon et mesurer son impact. Le projet développé en Inde illustre l’importance de la relation avec les parties prenantes et de la connaissance du terrain. Pour Jean-Pierre Haemmerlein, il est indispensable de donner les moyens d’oser, que les collaborateurs se sentent en confiance.

 

Les échanges avec la salle font ressortir plusieurs enjeux, tels que la mobilisation interne sur les projets et la mesure d’impact, sur les parties prenantes extérieures, comme sur les collaborateurs. Là aussi, l’heure est encore à l’expérimentation, mais il semble important de s’appuyer sur les compétences internes, de commencer à une petite échelle et de faire avec ceux qui ont envie pour évoluer ensuite.

20161201 104652

Avant les échanges en petits groupes, Jean-Christophe Levassor, directeur de la Condition Publique et Soufiane Iquioussen, Fondateur du Garage Solidaire du Hainaut, ont présenté leurs projets, représentatifs de la diversité de l’innovation sociale. Ces deux projets illustrent parfaitement la richesse des partenariats avec les entreprises et la capacité à innover et trouver de nouveaux modèles. Deux sources d’inspirations pour les acteurs du territoire !

 

 

Les participants ont ensuite été répartis en groupes pour échanger directement avec les intervenants et Réseau Alliances. Des échanges concrets et directs pour mieux se connaître, créer des passerelles et amorcer de nouvelles dynamiques !

Plus d'infos sur sobizhub.org