Retour sur notre édition du World Forum en Flandre

Visite de Nord’Imprim, Fresque du Numérique, plénière participative et cocktail proposé par Florent Ladeyn : le programme était riche pour cette nouvelle édition du World Forum en Flandre organisée à Steenvoorde. Les participants ont pu échanger avec les entreprises et élus présents, autour des transitions du territoire.

« Il ne faut pas repousser l’échéance, ni attendre que cela vienne d’en haut » lance Florent Ladeyn, grand témoin de cette nouvelle édition du World Forum en Flandre organisée à Steenvoorde. En présence de nombreux participants, les entreprises et élus du territoire ont pu partager leur vision et leurs actions en faveur d’une transition plus juste et durable, et qui s'inscrivent dans la dynamique rev3. Une visite de l’imprimerie Nord’Imprim ainsi qu’une Fresque du Numérique proposée par Clément Hostache et Axel Ciprian de Share And Smile étaient également organisées en amont de la plénière, une plénière qui donnait la parole à un panel d’intervenants ayant en commun la volonté de conjuguer territoire et transition. « Le lien avec le local est important » explique Nicolas Deligne, responsable technique de l'usine de Steenvoorde chez Danone qui accueillera, d’ici mars 2026, la première ligne de production dédiée à la nutrition médicale pour Danone en France, ainsi qu’une chaufferie biomasse à l'anas de lin afin de réduire son impact environnemental. L'entreprise vise une réduction de 70 % de son empreinte carbone. « Nous allons nous appuyer sur six producteurs locaux, situés à moins de 40 km pour le lin » ajoute-t-il. Le lin, également source de développement pour Camille Deligne, co-fondatrice de Mon gobelet en lin. « Nos premiers clients avaient conscience qu’il fallait arrêter d’utiliser le plastique, et s’appuyer sur ce que nous avions localement, ici le lin. Car il faut s’appuyer sur les apports du territoire. Si j’étais installée ailleurs, j’aurais fait avec les ressources locales. Quand un entrepreneur veut faire du business, et qu’il a la sensation d’apporter quelque chose de bien pour l’environnement, tout en produisant local, c’est gratifiant ».

3 photos prises lors du world forum avec la salle et les intervenants, notamment Florent Ladeyn

« Essayons d’avancer ensemble ! »

Un constat partagé par Mathieu Lesenne, co-fondateur de la Brasserie du Pays Flamand et qui a mis en place une démarche RSE, véritable « toile de fond » de sa stratégie. « Les emballages représentent la moitié de notre bilan carbone, alors on dépense beaucoup d’énergie pour remettre en place la consigne ». Une énergie qui paye : « Aujourd’hui, je n’ai pas de difficulté à embaucher ! Les gens contribuent à la démarche, et cela donne du sens. Au-delà de cela, ce que nous faisons aujourd’hui, ce partage de bonnes pratiques, est essentiel. Il y a tellement de bon sens à partager : participons à ce genre d’évènements, rencontrons-nous et essayons d’avancer ensemble pour améliorer notre impact » ajoute le chef d’entreprise. Un attachement au bon sens partagé par Florent Ladeyn. « Je fais du 100 % maison et local dans mes 9 établissements. Cela représente, pour un samedi, 2 000 personnes servies ! J’ai entamé cette démarche il y a une quinzaine d’années, et je travaille toujours avec les mêmes producteurs. On m’a dit que cet engagement local était marginal, que nous n’allions pas changer le monde mais aujourd’hui, nous sommes 96 collaborateurs, nous faisons de la marge, et je ne négocie pas : notre modèle fonctionne ! ». Et d’ajouter « Comme disait Churchill : Il ne faut jamais gâcher une bonne crise. C’est maintenant ou jamais ! ».