ADEME

Le Forum Vies Mobiles a voulu savoir comment les entreprises pensaient gérer la mobilité de leurs salariés dans les années à venir. Il ressort de cette étude que la mobilité est une réalité mal saisie. 

Spontanément, 72% des entreprises associent la mobilité à la seule mobilité professionnelle (changement de poste). Pourtant, la mobilité spatiale recouvre bien d’autres réalités qui pèsent lourd dans le quotidien des salariés : les déplacements domicile-travail, les voyages professionnels, les déménagements, etc. Et les enjeux qui en découlent sont importants : bien-être et efficacité des salariés, productivité de l’entreprise, environnement, etc. Il ressort que, pour l’instant, la gestion de ces déplacements ne constitue pas une priorité pour les entreprises. C’est sur la généralisation des outils numériques (télétravail et développement de modes de transport plus rapides et plus fréquents) que comptent surtout les RH pour gérer, demain, les déplacements des salariés voire pour s’y substituer.

  • en matière de déplacements domicile-travail, 53% des entreprises considèrent qu’une normalisation du télétravail contribuerait à un futur idéal, en supprimant la nécessité d’un lieu commun de travail, devant l’amélioration de l’offre de transport : 47%.
  • en matière de déplacements professionnels, 69% des entreprises ont plébiscité l’utilisation des outils numériques (conférence skype, vidéo conférence en 3D, invention et développement des hologrammes) comme alternative à la réunion physique. Ce choix arrive loin devant l’amélioration de l’offre de transport : 36%.
  • en matière de déplacements liés au travail impliquant un déménagement, pour 45% des entreprises, dans le futur, les déménagements liés au travail seront rendus inutiles grâce à la révolution numérique. Néanmoins, pour encore 42% d’entre elles, l’idéal serait d’encourager la bi-résidentialité de leurs salariés dans le futur au moyen d’une politique de logements d’entreprise.

Plus d'infos