Agenda Forum Performance Diversité

Formation management de la mobilité - 6e promo

Ce 2e cycle de l'année pour notre formation "Management de la Mobilité et Plans de Mobilité", co-animée avec les Explorateurs de la Transition, démarrera le 29 septembre 2020. Cette formation se déroule sur 3 journées espacées de quelques semaines, permettant aux participants de travailler sur leur Plan de Mobilité entre deux séances.

Ce rendez-vous marquera ainsi le 2e/3 pour cette 6e promo.

Au programme :

> Compréhension du contexte des Plans de Mobilité : enjeux, chiffres clefs, dynamiques, règlementations, acteurs ...
> Méthodologie du Plan de Mobilité : du lancement à l'évaluation, tous les outils et les méthodes pour avancer sur son projet
> Bonnes Pratiques issues de la communauté Déclic Mobilités, pour animer au mieux sa démarche.

Réseau Alliances est organisme de formation, référencé par Datadock : la formation peut être prise en charge par les OPCAs.

Plus d'informations sur le site de Déclic Mobilités.

« À vous de jouer, engagez-vous dans le Groupe de transitions des Entreprises du Beauvaisis ! » [Atelier dédié aux entreprises de la Communauté d’Agglomération du Beauvaisis]

Dirigeant(e) d’une TPE/PME, implantés sur le territoire du Beauvaisis : vous souhaitez concilier performances économique, sociale, et environnementale et engager une transition durable de votre modèle économique ?

La Communauté d’Agglomération du Beauvaisis lance un dispositif inédit : « Transition de modèle économique et innovation durable », un accompagnement collectif des entreprises vers une transition de leur modèle économique. Ce dispositif est réservé aux entreprises de la Communauté d’Agglomération du Beauvaisis.

En partenariat avec ATEMIS, Réseau Alliances, et le CJD Beauvaisis, ce « Groupe de transitions des entreprises » (GTE) bénéficiera de temps de formation, d’intercoaching entre dirigeants et d’un suivi individualisé avec des experts.

Véritable outil de transformation qui a fait ses preuves (plus de 150 entreprises des Hauts-de-France accompagnées), ce dispositif s’appuie sur les principes de l’économie de la fonctionnalité et de la coopération.

Trois rendez-vous sont prévus pour découvrir la thématique et des témoignages d’entreprises engagées, et pour échanger avec les accompagnateurs.

A l’issue de ces 3 rendez-vous, un groupe de 10 dirigeants sera constitué pour un lancement du dispositif début 2021.

Troisième atelier le jeudi 7 janvier à 18h30

Vous souhaitez être accompagné, vous aussi, sur ces sujets ? La communauté d’Agglomération du Beauvaisis lance un Groupe de Transitions des Entreprises : une formation et un accompagnement collectif de 10 dirigeants par Réseau Alliances et ATEMIS. Rendez-vous le 7 janvier pour tout savoir sur le dispositif et discuter avec les accompagnateurs.

Informations pratiques

  • Troisième atelier le jeudi 7 janvier de 18h30 à 20h à l’Hôtel de Ville de Beauvais (1 rue Desgroux)
  • Thème : « À vous de jouer, engagez-vous dans le Groupe de transitions des Entreprises du Beauvaisis ! »
  • Inscriptions (réservées aux entreprises de la Communauté d’Agglomération du Beauvaisis) : lien à venir

Pour plus d'informations, contactez Laurie Decoux : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Découvrez le parcours unique et apprenant Change4Good du 28 septembre au 16 décembre 2020.

image1

L’urgence de la crise sanitaire nous propulse à grande vitesse dans le monde « d’après ». Celui du sens et de la cohérence, du collectif et de la coopération. Premier signal fort de ce nouveau jeu collectif dans les Hauts-de-France : la création du parcours Change4Good.


Sous l’impulsion de Jean-Pierre Letartre, 4 temps forts de la rentrée entrepreneuriale s’unissent pour la 1ère fois au cœur d’un parcours unique, inspirant et apprenant via un système de certification open badge, pour accompagner les entreprises dans l’accélération de leur transition.
Une mobilisation collective inédite et une offre innovante qui s’inscrivent dans le soutien essentiel des forces vives du territoire à la relance « verte » de l’économie.

Pour sa 1ère édition, le parcours #Change4Good vous donne rendez-vous du 28 septembre au 11 décembre 2020 autour de 4 grand temps forts entrepreneuriaux pour développer et valider ses compétences RSE, s’inspirer des bonnes pratiques et transformer son business durablement.

En quelques chiffres, le parcours Change4Good c’est 4 évènements entrepreneuriaux en Hauts-de-France, +de 50 conférences et ateliers, +de 100 intervenants, …

Vous pouvez également retrouver toute l’actualité autour du parcours apprenant Change4Good sur www.parcours-change4good.com

Pour ne rien louper de l’actualité du parcours :

Twitter : @ParcourChange1

Linkedin : Parcours Change4Good

« Ils l’ont fait ! Parole de dirigeants » [Atelier dédié aux entreprises de la Communauté d’Agglomération du Beauvaisis]

Dirigeant(e) d’une TPE/PME, implantés sur le territoire du Beauvaisis : vous souhaitez concilier performances économique, sociale, et environnementale et engager une transition durable de votre modèle économique ?

La Communauté d’Agglomération du Beauvaisis lance un dispositif inédit : « Transition de modèle économique et innovation durable », un accompagnement collectif des entreprises vers une transition de leur modèle économique. Ce dispositif est réservé aux entreprises de la Communauté d’Agglomération du Beauvaisis.

En partenariat avec ATEMIS, Réseau Alliances, et le CJD Beauvaisis, ce « Groupe de transitions des entreprises » (GTE) bénéficiera de temps de formation, d’intercoaching entre dirigeants et d’un suivi individualisé avec des experts.
Véritable outil de transformation qui a fait ses preuves (plus de 150 entreprises des Hauts-de-France accompagnées), ce dispositif s’appuie sur les principes de l’économie de la fonctionnalité et de la coopération.

Trois rendez-vous sont prévus pour découvrir la thématique et des témoignages d’entreprises engagées, et pour échanger avec les accompagnateurs.

A l’issue de ces 3 rendez-vous, un groupe de 10 dirigeants sera constitué pour un lancement du dispositif début 2021.

Deuxième atelier le mercredi 16 décembre à 18h30

Ils l’ont fait ! Lors de cette séance, nous allons entendre les témoignages de 2 chefs d’entreprise qui ont fait cette transition. Le changement dans leur offre et leur organisation, les freins, les grandes évolutions, les impacts, et leur ressenti en tant que dirigeants : ils vous racontent.

  • Julien DA COSTA – Dirigeant de l’imprimerie FLEX’INK
  • Thierry DELCOURT – Dirigeant de URBANEO

Informations pratiques

  • Deuxième atelier le mercredi 16 décembre de 18h30 à 20h en visioconférence
  • Thème : « Ils l’ont fait ! Parole de dirigeants »
  • Inscriptions (réservées aux entreprises de la Communauté d’Agglomération du Beauvaisis) : lien à venir

Pour plus d'informations, contactez Laurie Decoux : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Concilier télétravail et bien-être professionnel

Les confinements successifs et les consignes de télétravail données par le gouvernement font émerger l’urgence pour les entreprises de s’emparer du sujet du bien-être de leurs collaborateurs à distance.

Le télétravail implique de nouvelles organisations, d’adapter ses outils de management à distance. Il challenge aussi les entreprises sur leur capacité à innover pour engager, motiver les collaborateurs et maintenir la cohésion d’équipe. Enfin tous ne sont pas égaux face à leurs conditions de travail à distance, l’entreprise doit prendre en compte la santé des collaborateurs dans la mise en place du travail à distance.

A travers cet atelier, venez vous inspirer et découvrir des Bonnes Pratiques sur les enjeux suivants :

  • La formalisation du télétravail : exemple d’outils/techniques de management à distance
  • L’engagement sociétal de ses collaborateurs comme levier de motivation et cohésion d’équipe à distance
  • Favoriser le bien-être et la santé des collaborateurs à distance

Intervenants :

Stéphane BAUW, Directeur Régional AG2R La Mondiale
Valentin COMMARTEAU, Président de MOHA

Programme d’engagement Entreprises Responsables B Corp

b change

Vous souhaitez évaluer et améliorer votre impact social, environnemental et sociétal ? Vous souhaitez faire résonner vos valeurs dans votre manière de faire du business ? Vous souhaitez échanger entre pairs partageant vos convictions ? Vous cherchez à vous démarquer de vos concurrents et développer votre ancrage territorial ? Vous aimeriez être un ambassadeur de l’économie responsable en Hauts-de-France ?

Réseau Alliances vous propose le Programme d’engagement Entreprises responsables, afin de vous offrir une solution complète vous permettant d’évaluer votre démarche RSE, de la structurer et de la valoriser en interne comme en externe.

LES + DU PROGRAMME :

• Accès à l’outil d’évaluation Business Impact Assessment (BIA) de B Corp vous assurant un benchmark international de vos pratiques. En effet 3 550 entreprises de 70 pays suivent la même méthode,

• des RDV de coaching individuels permettant d’ajuster la démarche à vos besoins,

• Programme au cœur de l’accompagnement Réseau Alliances vous permettant d’accéder à nos cycles d’ateliers thématiques collectifs pour progresser,

• Livrables réguliers : scoring BIA et préconisations pour dessiner votre plan d’actions.

POUR QUI :

Ce programme s'adresse en particulier aux dirigeants de TPE, PME, responsables et chargés de projets DD ou RSE, de communication, des Ressources Humaines… ayant une vision globale de l’entreprise et de sa stratégie.

Pré-requis : En vue de votre participation, nous proposerons un entretien rapide pour mieux connaitre votre démarche et vos besoins. La validation du projet par votre direction est nécessaire.

DATES & PROGRAMME :

Un accompagnement de 6 à 8 mois, alliant suivi individuel et force du collectif avec :

  • Un 1er RDV pour identifier vos besoins/attentes et bien comprendre le contexte de votre entreprise
  • Une journée « de lancement » avec le groupe, pour remplir le questionnaire B Corp et répondre à vos questions
  • Un 2ème RDV individuel pour restituer l’analyse de vos réponses au BIA – vos forces, faiblesses et axes de progrès mais aussi des préconisations pour aller plus loin
  • 3 ateliers thématiques collectifs d’une ½ journée pour partager son expérience et avancer rapidement
  • Un 3ème RDV à la fin du parcours pour faire le point sur vos avancées et ajuster votre plan d’actions

Début du prochain Programme d’engagement : mercredi 9 décembre 2020 (9h30-12h)
Les autres dates seront fixées en concertation avec le groupe.

NB : si vous êtes intéressés mais que la date de lancement ne convient pas, n’hésitez pas à revenir vers nous

L’adhésion à Réseau Alliances est requise pour participer à ce programme.

Plus d'infos et tarifs : Programme d’engagement Entreprises Responsables

L'innovation sociale au service de la rénovation énergétique 4 décembre 2020

La journée consacrée à la relance de l'économie pour favoriser la coopération entre acteurs (entreprises, associations…) organisée dans le cadre du World Forum a réuni 130 participants.

4 grandes thématiques réparties en ateliers avaient pour but d'être le déclencheur de nouveaux projets à impact, coportés par un ensemble d'acteurs : citoyens, étudiants, entrepreneurs, salariés et représentants des collectivités. De ces 4 ateliers, 11 fiches solutions ont émergé, une belle réussite !

Comme prévu, SoBizHub, Réseau Alliances et leur écosystème vous proposent de vous accompagner pour passer à l'action !

SAVE THE DATE !!

Aussi, nous vous proposons un premier atelier "L'innovation sociale au service de la rénovation énergétique" qui lui fait suite à celui du J3 sur la thématique « Accélérer la rénovation énergétique dans les Hauts-de-France ».

Au programme : échanges sur les différentes fiches solutions et planification des prochaines étapes en vue de futures collaborations pour mettre en oeuvre les idées évoquées.

Retrouvez toutes les fiches solutions rédigées lors de cette matinée : FICHES SOLUTIONS.

Envie de vous engager ? Vous avez de nouvelles idées et souhaitez les partager avec d'autres acteurs du territoire pour les faire avancer ?

Club des référents RSE – Numérique responsable : des clés pour élaborer une stratégie durable et cohérente pour mon entreprise !

Dédié aux structures de plus de 100 collaborateurs, le Club des référents RSE se réunit chaque trimestre pour un partage d’expériences autour de témoignages concrets, sur des thématiques variées : stratégie RSE, mobilisation des équipes, évaluation et indicateurs, qualité de vie au travail, environnement…

L’objectif : permettre aux référents RSE d’échanger efficacement sur des questions communes et de s’appuyer sur une dynamique inter-entreprises forte et inspirante !

A l’occasion de cette dernière rencontre de l’année, c’est la thématique du numérique durable qui sera abordée :

  • Quels sont les effets (positifs ou indésirables) du numérique ? Quelles sont leurs sources ?
  • Comment mettre en place une stratégie numérique responsable dans mon entreprise ?
  • Comment faire du numérique un outil de pilotage efficace et durable, au service de la démarche RSE de ma structure ?

Au travers d’exemples concrets, Anthony Lecerf, co-fondateur de IT’s on us, proposera des clés pour mieux identifier et comprendre les impacts du numérique, ainsi que des pistes pour élaborer des politiques numériques responsables et cohérentes en entreprise.

Témoignage d’experts, échanges autour de cas concrets, retours d’expériences… pour chaque rencontre les participants sont invités à enrichir l’atelier en partageant les bonnes pratiques de leur entreprise !

Le Club est réservé aux référents RSE d’entreprises de plus de 100 collaborateurs, adhérentes de Réseau Alliances.


Pour plus d’informations, contactez Camille MULLER – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. – 03.20.99.24.80

L'innovation sociale au service de la Jeunesse

La journée consacrée à la relance de l'économie pour favoriser la coopération entre acteurs (entreprises, associations…) organisée dans le cadre du World Forum a réuni 130 participants.

4 grandes thématiques réparties en ateliers avaient pour but d'être le déclencheur de nouveaux projets à impact, coportés par un ensemble d'acteurs : citoyens, étudiants, entrepreneurs, salariés et représentants des collectivités. De ces 4 ateliers, 11 fiches solutions ont émergé, une belle réussite !

Comme prévu, SoBizHub, Réseau Alliances et leur écosystème vous proposent de vous accompagner pour passer à l'action !

SAVE THE DATE !!

Aussi, nous vous proposons un premier atelier "L'innovation sociale au service de la jeunesse" qui lui fait suite à celui du J3 sur la thématique « Jeunesse et acteurs économiques, l'indispensable rencontre ! ».

Au programme : échanges sur les différentes fiches solutions et planification des prochaines étapes en vue de futures collaborations pour mettre en oeuvre les idées évoquées.

Retrouvez toutes les fiches solutions rédigées lors de cette matinée : FICHES SOLUTIONS

Envie de vous engager ? Vous avez de nouvelles idées et souhaitez les partager avec d'autres acteurs du territoire pour les faire avancer ?

Les objectifs de développement durable, outil de pilotage de la stratégie RSE – Retour sur notre webinaire

Les 17 objectifs de développement durable de l'ONU

Vendredi 27 novembre, Réseau Alliances proposait un webinaire dédié aux objectifs de développement durable. Initiés par l’ONU, ces objectifs représentent une réelle opportunité pour les entreprises dans le déploiement de leurs stratégies RSE.

Avec ses 17 objectifs de développement durable (ODD), l’ONU a souhaité impulser la marche à suivre afin de parvenir à un avenir meilleur et plus durable. Ces objectifs répondent aux grands défis mondiaux actuels : pauvreté, inégalités, climat, dégradation de l’environnement... Ils sont composés de cibles à atteindre (exemple : réduire considérablement la proportion de jeunes non scolarisés et sans emploi ni formation, accroitre l’accès aux technologies de l’information et de la communication…). A travers ces ODD, l’ONU propose ainsi un « plan d’action mondial, validé par les États membres et offre une portée universelle à tout ce qui peut être réalisé en matière de RSE » explique Florian Burel, de Global Compact France. Pour les entreprises, les ODD sont une véritable opportunité : « Pour inclure les ODD dans votre stratégie RSE, il convient, pour démarrer, de sélectionner celui le plus proche de votre activité. Vous pouvez ainsi réaliser un travail de reporting de vos actions et mettre en perspective votre stratégie RSE en fonction des ODD. Vient ensuite une étape de priorisation ». Si les 17 ODD et les 169 cibles qui en découlent sont interconnectés, la priorisation des actions semble en effet indispensable.

« Les ODD nous ont permis de fixer nos ambitions »

Si, à première vue, certains ODD semblent très éloignés des activités de l’entreprise, ils peuvent parfois impulser une véritable ambition, comme en témoigne Joséphine Biernacki du Groupe Damartex : « Les ODD nous ont aidé à fixer nos ambitions. Par exemple, l’ODD 14 sur la vie aquatique nous semblait assez éloigné de nos activités. Et pourtant… En regardant de plus près ce qu’il y avait derrière cet ODD, nous avons fait le lien avec les emballages plastiques que nous utilisons dans notre activité. Ces emballages ont, de fait, un impact sur la vie aquatique. Nous avons donc initié un objectif de zéro plastique à usage unique d’ici 2022 ». Les ODD représentent ainsi un véritable outil de pilotage de la stratégie de l’entreprise et d’engagement sociétal. « Ils sont libres de droit ! C'est quelque chose que l'on peut infuser un peu partout. Et on peut garder un aspect très local des choses pour mesurer ses efforts RSE » conclut Florian Burel.

Pour en savoir plus

L'innovation sociale au service de la santé

La journée consacrée à la relance de l'économie pour favoriser la coopération entre acteurs (entreprises, associations…) organisée dans le cadre du World Forum a réuni 130 participants.

4 grandes thématiques réparties en ateliers avaient pour but d'être le déclencheur de nouveaux projets à impact, coportés par un ensemble d'acteurs : citoyens, étudiants, entrepreneurs, salariés et représentants des collectivités. De ces 4 ateliers, 11 fiches solutions ont émergé, une belle réussite !

Comme prévu, SoBizHub, Réseau Alliances et leur écosystème vous proposent de vous accompagner pour passer à l'action !

SAVE THE DATE !!

Aussi, nous vous proposons un premier atelier "L'innovation sociale au service de la santé" qui lui fait suite à celui du J3 sur la thématique « Santé, entreprises et territoires, quel projet collectif ? ».

Au programme : échanges sur les différentes fiches solutions et planification des prochaines étapes en vue de futures collaborations pour mettre en oeuvre les idées évoquées.

Retrouvez toutes les fiches solutions rédigées lors de cette matinée : FICHES SOLUTIONS

Envie de vous engager ? Vous avez de nouvelles idées et souhaitez les partager avec d'autres acteurs du territoire pour les faire avancer ?

Webinaire | Concrétisez votre engagement RSE grâce aux Objectifs de Développement Durable

RENCONTRE ADHÉRENTS & PARTENAIRES

Parce que nous avons à cœur de garder le lien avec vous, nous avons le plaisir de vous inviter à une rencontre adhérents en mode digital.

Au programme :

> 1° partie - Un webinaire sur les ODD – 9h30/11h

Découvrez grâce à l’intervention de Florian Burel du Global Compact en quoi les ODD sont un véritable outil de pilotage de la stratégie de l’entreprise et d’engagement sociétal fort, et en quoi au regard de la situation économique actuelle ils sont utiles et pertinents pour engager son entreprise et répondre aux enjeux de notre monde !

> 2° partie - Échanges entre adhérents & partenaires par petits groupes – 11h/12h
(partie réservée aux adhérents de Réseau Alliances)

Pour vous inscrire, remplissez le formulaire ci-dessous :

L'innovation sociale au service de l'économie circulaire

La journée consacrée à la relance de l'économie pour favoriser la coopération entre acteurs (entreprises, associations…) organisée dans le cadre du World Forum a réuni 130 participants.

4 grandes thématiques réparties en ateliers avaient pour but d'être le déclencheur de nouveaux projets à impact, coportés par un ensemble d'acteurs : citoyens, étudiants, entrepreneurs, salariés et représentants des collectivités. De ces 4 ateliers, 11 fiches solutions ont émergé, une belle réussite !

Comme prévu, SoBizHub, Réseau Alliances et leur écosystème vous proposent de vous accompagner pour passer à l'action !

SAVE THE DATE !!

Aussi, nous vous proposons un premier atelier "L'innovation sociale au service de l'économie circulaire" qui fait suite à celui du J3 sur la thématique « Accompagner les entreprises pour innover autour de l'économie circulaire ».

Au programme : échanges sur les différentes fiches solutions et planification des prochaines étapes en vue de futures collaborations pour mettre en oeuvre les idées évoquées.

Retrouvez toutes les fiches solutions rédigées lors de cette matinée : FICHES SOLUTIONS

Envie de vous engager ? Vous avez de nouvelles idées et souhaitez les partager avec d'autres acteurs du territoire pour les faire avancer ?

« Modèle économique et leviers de transition : mode d’emploi » [Atelier dédié aux entreprises de la Communauté d’Agglomération du Beauvaisis]

Dirigeant(e) d’une TPE/PME, implantés sur le territoire du Beauvaisis : vous souhaitez concilier performances économique, sociale, et environnementale et engager une transition durable de votre modèle économique ?

La Communauté d’Agglomération du Beauvaisis lance un dispositif inédit : « Transition de modèle économique et innovation durable », un accompagnement collectif des entreprises vers une transition de leur modèle économique. Ce dispositif est réservé aux entreprises de la Communauté d’Agglomération du Beauvaisis.

En partenariat avec ATEMIS, Réseau Alliances, et le CJD Beauvaisis, ce « Groupe de transitions des entreprises » (GTE) bénéficiera de temps de formation, d’intercoaching entre dirigeants et d’un suivi individualisé avec des experts.

Véritable outil de transformation qui a fait ses preuves (plus de 150 entreprises des Hauts-de-France accompagnées), ce dispositif s’appuie sur les principes de l’économie de la fonctionnalité et de la coopération.

Trois rendez-vous sont prévus pour découvrir la thématique et des témoignages d’entreprises engagées, et pour échanger avec les accompagnateurs.

A l’issue de ces 3 rendez-vous, un groupe de 10 dirigeants sera constitué pour un lancement du dispositif début 2021.

Premier atelier mardi 24 novembre à 18H30

Face à un monde qui s’accélère et se complexifie, les entreprises ont besoin de s’adapter pour répondre aux limites auxquelles elles se trouvent de plus en plus confrontées (crises, concurrence de plus en plus forte, marchés saturés, perte de sens, intensification du travail...).
Pour engager son entreprise dans l’économie de demain, une solution : changer de regard sur son activité et activer les innovations de services, d’usage, et de valeur(s) - au détriment des logiques de volume.
Lors de ce premier atelier, Réseau Alliances et Atemis vous donnerons les premières clés pour engager cette transition.

Informations pratiques

  • Premier atelier le mardi 24 novembre de 18h30 à 20h en visioconférence
  • Thème : « Modèle économique et leviers de transition : mode d’emploi »
  • Inscriptions (réservées aux entreprises de la Communauté d’Agglomération du Beauvaisis) : https://forms.gle/JurHBzhZsfyBEFGr8

Pour plus d'informations, contactez Laurie Decoux : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Réseau Alliances vous présente les nouveaux adhérents d'octobre 2020

Nous avons le plaisir d’accueillir nos quatre nouveaux adhérents : DECROIX, Benefiz, Mon Nestore, Verazane

  • DECROIX, acteur connu sur les marché des EPI (équipements de protections individuelles). Depuis 1973, la société vend des vêtements de travail et des vêtements professionnel autant en BtoB qu'en BtoC. DECROIX intervient dans divers secteurs d'activités.

  • Benefiz, est un site d'informations sur la mutuelle et la prévoyance d'entreprise. Il est destiné aux dirigeants souhaitant mieux comprendre ces sujets complexes qui ne cessent de connaître des évolutions législatives. Benefiz peut également constituer une source d'informations pour le salarié souhaitant en savoir plus sur les contrats auxquels a souscrit pour lui son employeur.

  • Mon Nestore, le Digital et la Logistique au service des commerçants locaux. L'objectif de Mon Nestore est de reconnecter les habitants aux commerces de proximité en leur offrant les avantages du digital et de la logisitique. La société propose des solutions en E-commerce, de la facilité dans les transports et la logistique et enfin des services aux collectivités.

  • Verazane, est un spécialiste des balades à énigmes pour le grand public, et des rallyes touristiques et culturels pour les collectivités territoriales, entreprises et comités d'entreprises. En quelques mots, Verazane crée et commercialise des produits de loisir touristique et organise des manifestations grand public.

Nous leur souhaitons à tous, la bienvenue au sein de notre réseau !

-

Réseau Alliances vous présente les nouveaux adhérents de septembre 2020

Nous avons le plaisir d’accueillir six nouveaux adhérents : HABé FiLM et 3e Concept, APF France Handicap, Choisis ta planète, le Théâtre du Nord et L'estaminet de la ferme aux oies !

  • HABé FiLM, la communication audivisuelle au service des entreprises responsables. C'est une société avec une direction démocratique et une ligne de conduite simple : travailler avec ceux qui partagent un engagement social et écologique. Antoine et Baptiste vous accompagnent dans la création de vos contenus web.

  • 3e Concept, holding des sociétes DECITEX et H2O at Home. Regroupement de l'ensemble des fonctions support : Finance, Informatique, RH et Achat, permettant à chaque filiale de se concentrer sur leur coeur de métier.

La société DECITEX, innove et fabrique des textiles en microfibre pour le secteur professionnel.

DECITEX Smart textiles est un fabriquant européen de l'innovation textile. Spécialiste de la microfibre, DECITEX veille à l'amélioration constante du nettoyage professionnel en termes d'ergonomie et d'efficacité grâce à ces produits innovants.

La société H2O at Home, avec plus de 2500 conseillères, distribue en vente directe en France, Belgique et USA un concept réunissant 3 typologies de produits : des produits ménagers naturels, des senteurs d'ambiance et des coméstiques.

H2O at Home veut changer le monde, et le rendre plus propre, plus sain. Mais elle veut surtout vous rendre heureux.

  • APF France Handicap est la plus importante organisation française, reconnue d'utilité publique, de défense et de représentation des personnes en situation de handicap et de leur proches. APF France Handicap rassemble aujourd'hui près de 100 000 acteurs. L'association porte des valeurs humanistes, militantes et sociales pour un projet d'intérêt général, celui d'une société inclusive et solidaire.

  • Choisis ta planète est une association de solidarité internationale engagée dans la construction d'un monde solidaire et responsable. Son objectif principal est de mettre en place un nouvel outil durable de prévention participatif, adapté à la culture et aux beoins locaux. Son objectif spécifique est de permettre aux enfants de s'exprimer et de prendre confiance en les rendant acteurs du projet et non seuls bénéficiares.

  • Le théâtre du Nord est un lieu de création dirigé par Christophe Rauck depuis 2014, véritable outil d'ouverture au monde, d'apprentissage de l'art, de formation. C'est un l'un des trente-huit Centre Dramatiques Nationaux (CDNà qui irriguent le territoire français.

  • L'estaminet de la ferme aux oies, c'est un restaurant traditionnel basé sur Marcq-à-Baroeul, véritable lieu convivial, chaleureux et intergénérationnel, ouvert à tous pour venir manger, jouer ou simplement passer un bon moment en famille, entre amis ou entre collégues..

Nous leur souhaitons la bienvenue au sein de Réseau Alliances !

S’engager et innover grâce à la coopération ! – retour sur l’un des défis phares de la 14ème édition du World Forum for a Responsible Economy

world forum 2020 19d 1

Le message de cette 14ème édition du World Forum est clair : la transformation et la relance de l’économie passeront par la coopération entre acteurs économiques d’un territoire.

Faire émerger des actions au niveau local, c’est l’une des ambitions premières de l’événement depuis maintenant plus de 14 ans. Plus que jamais, le World Forum se veut être le laboratoire de nouveaux projets qui font bouger notre territoire et la région Hauts-de-France.

Lancée par Sophie Letartre, cheffe de projet RSE & Innovation Sociale chez Réseau Alliances et challengée par Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France, cette grande session de réflexion collective veut voir naitre de nouveaux projets cocréés collectivement et de nouvelles pistes de coopération très concrètes entre différents acteurs du territoire.

Retour sur ce grand défi en 3 étapes !


© World Forum for a Responsible Economy

Etape 1 : un diagnostic clair et précis des défis à relever – une plénière spéciale Région Hauts-de-France

Invités par Jean-Michel Lobry, 4 acteurs économiques de la région introduisent les 4 grandes thématiques abordées le lendemain, sous le regard du président de région Xavier Bertrand.

1. Accélérer la rénovation énergétique dans les Hauts-de-France, oui mais comment ?

Mathias Povse, délégué Régional d’EDF nous rappelle que cette question de l’accélération de la rénovation énergétique est au cœur de l’ensemble du plan de relance.
Si la stratégie nationale bas carbone vise des bâtiments à zéro émission de CO² en 2050, on évoque aujourd’hui 2,5 millions de logements rénovés à horizon 2023.
Pionnière en la matière avec la programmation régionale pour l’efficacité énergétique, la région Hauts-de-France doit aujourd’hui faire face à de nouvelles problématiques en matière d’énergie au sein de l’Habiter.

La rénovation énergétique doit être universelle, concerner l’ensemble des acteurs du secteur et embarquer les professionnels mais également et surtout les individus. Xavier Bertrand rappelle la mise en place d’un guichet unique permettant aux citoyens d’avoir accès à tout un réseau de professionnels : le programme SARE.

Il évoque également la nécessité pour cette filière de mettre en place une stratégie de recrutement poussée, avec les acteurs locaux, pour former les hommes et les femmes qui interviennent dans ces domaines de l’habiter.

Tous ces enjeux doivent être raccrochés aux travaux menés par rev3, par la Troisième Révolution Industrielle, qui compte aujourd’hui plus de 1200 projets concrets dans la région avec des procédés totalement novateurs.

Deux défis s’affichent clairement pour la matinée collaborative :

- L’accès à chacun aux dispositifs mis en place (citoyens)

- L’égalité territoriale avec des sujets de recrutement et de qualifications (professionnels)

2. Santé, entreprises et territoires, quel projet collectif ?

Thierry Daubresse, Président du Conseil de Surveillance de l’Hopital de Lens, nous rappelle la mobilisation territoriale dont certains hôpitaux ont pu bénéficier au plus fort de la crise. Il évoque de son côté l’extrême scission entre l’hôpital de Lens, déjà en difficulté financière, et son écosystème. Les initiatives qui sont nées dans l’urgence et grâce à la mobilisation et au soutien de quelques acteurs privés et publics ont fait leurs preuves en temps de crise mais ne peuvent être pérennes et ne représentent pas des solutions satisfaisantes et sécurisantes.

Thierry Daubresse s’interroge sur l’isolement de son établissement avec son territoire et sur l’ouverture à un public plus large des questions de santé qui, jusqu’à la crise COVID-19, avaient toujours été uniquement réservées aux acteurs de la santé. A l’inverse, il alerte sur l’isolement des entreprises elles-mêmes face au monde de la santé.

Xavier Bertrand rebondit : les collectivités locales pourraient rentrer dans la gestion du système de santé à condition que celles-ci acceptent de s’investir notamment financièrement.

3. Innover autour de l'économie circulaire, et si on réinventait nos déchets ?

L’économie circulaire concerne de nombreux domaines : la construction, la rénovation, les biodéchets, l’usage unique, la mode, etc… nous rappelle Florence Duriez, fondatrice de Haut la Consigne – Ramène ta bouteille.

Trois enjeux principaux planent autour de l’économie circulaire : la coopération avec cette notion de boucle (le déchet de l’un devient la ressource de l’autre), l’accélération avec la nécessité de dépasser l’économie linéaire et enfin le financement nécessaire à l’émergence de nouveaux modèles d’économie circulaire.

En réponse aux questions lancées par Florence Duriez, Xavier Bertrand se dit prêt à flécher des sommes à attribuer à de nouveaux projets d’économie circulaire ou des projets existants.

Le président de région s’interroge notamment sur la chaîne de production jusqu’à la phase de recyclage des batteries PSA produites dans la région.

Il indique également que 650 millions d’euros sont levés au nom de la région pour soutenir les nouveaux projets d’économie circulaire.

4. Jeunesse et acteurs économiques, l'indispensable rencontre !

Selon un sondage IFOP sorti cette année, 71% des jeunes qui étudient dans la région estiment qu’il sera difficile pour eux de trouver un emploi dans la région. Trois étudiants s’interrogent sur les connexions entre ces jeunes et la possibilité d’accès aux emplois mais également aux contrats d’apprentissage et de stage.

Xavier Bertrand ne veut pas que les grands sacrifiés de cette crise soient cette « génération COVID ». L’apprentissage est soutenu par les aides de l’Etat, la région accompagne cette dynamique.

Qu’il s’agisse de formations courtes ou longues, Xavier Bertrand déclare qu’il doit trouver des solutions pour ces jeunes.

Stéphane Baillet, directeur de la Formation CMA Hauts-de-France, confirme les efforts de la région et de l’Etat en ce qui concerne l’apprentissage. Il affirme que certains domaines comme l’artisanat restent ouverts et que, par manque d’information, les jeunes ne se dirigent pas vers ces secteurs.

Également et surtout, Stéphane Baillet souligne le besoin d’engagement de ces jeunes qui recherchent de plus en plus de sens et de cohérence entre leur vie personnelle et leur carrière.

En trois interrogations très concrètes : Comment communiquer plus efficacement sur les formations disponibles ? Comment attirer les étudiants vers des métiers très traditionnels ? Comment conjuguer sens et travail pour ces jeunes ?

Xavier Bertrand rappelle les dispositifs d’information qui avaient été mis en place pour l’année 2020 mais mis à mal par la crise COVID. En ce qui concerne le sens, il faut s’interroger sur les métiers pérennes qui voient le jour, répondent à nos problématiques d’aujourd’hui et devenir les emplois de demain.

Enfin, le président réaffirme que la région, via les entreprises, créé de l’emploi pour ces jeunes.

Etape 2 : les participants à l’action – une grande session collaborative pour trouver les solutions

Pendant plus de 3 heures, plus d'une centaine de participants (entrepreneurs, salariés, représentants de collectivités publiques, citoyens, …) se sont mobilisés, grâce à l’expertise de nos animateurs, autour de ces 4 grandes thématiques pour y apporter leurs opinions, leur réflexion mais également et surtout leurs solutions.

Pour retrouver les fiches solutions de ces 4 grands défis, rendez-vous ici.

© World Forum for a Responsible Economy

Etape 3 : on fait le bilan ? – restitution et plénière de clôture

Pour conclure ce World Forum et restituer les travaux de la matinée, différents acteurs et de grands témoins nous éclairent.

Sur le sujet rénovation énergétique, Sébastien Delpont, directeur du développement conseil GreenFlex et directeur EnergieSprong France, propose aux professionnels de la construction d’instaurer quelques standards de la rénovation énergétique mais également de développer un catalogue de solutions accessibles à l’ensemble des acteurs de la filière. Enfin, un travail d’accompagnement de montée en compétence sera nécessaire pour que tout acteur soit capable de se coordonner avec les autres acteurs du parcours.

« Même pas cap de désinstitutionnaliser » : Thierry Cardinael, directeur d’Exaeco, reprend les mots des participants qui résument le plaidoyer santé, deuxième grand sujet abordé. Différentes étapes sont nécessaires pour répondre aux problématiques définies la veille. Tout d’abord, il faut définir le périmètre du territoire concerné par le dialogue autour de la santé. Il est nécessaire de cartographier les acteurs (compétences mais également et surtout intérêts et envies de travailler sur le sujet) puis les former afin de mesurer rapidement l’impact de ce dialogue sur le territoire.

Thierry Cardinael invite à développer des espaces de co-construction sur chaque territoire concerné (bassin de vie, agglomération, métropole, …) afin que tous les acteurs puissent évoquer la santé et décloisonner les débats. Des outils de collaboration peuvent également être imaginés pour partager en quasi-temps réel la « météo santé du territoire » afin de rendre compte de la situation santé de chaque territoire.

En ce qui concerne l’économie circulaire, Séverine Mareels, directrice RSE IDKIDS, s’interroge sur la définition même de « déchet », questionnement des participants sur la thématique économie circulaire. Il est important d’identifier les gisements, de cartographier les filières existantes mais également et surtout de créer le circuit court de la valorisation (limiter le transport de la matière d’une région à l’autre).

Enfin, concernant le sujet « jeunes », Coralie Ossant, animatrice et développeuse de communautés chez Réseau Alliances, fait le parallèle entre le besoin de sens des jeunes en recherche d’emploi et les entreprises qui peinent à recruter de nouveaux talents ou fidéliser ceux-ci. Les différents groupes de travail se sont mis d’accord : il faut créer du lien entre les jeunes et les acteurs économiques.

Un système de parrainage au sein des comités de direction a également été pensé pour associer un jeune à cet exercice.

© Maxime Dufour Photographies

La matinée a donc été riche pour l’ensemble des participants qui ont fait émerger de nombreuses solutions très concrètes qui sont parfaitement alignées avec ce que la région met en œuvre et ce sur quoi les acteurs économiques ont envie d’avancer. Des défis nécessaires, à accomplir ensemble !

Exercer son métier dans le monde demain; la seconde journée du World Forum vous accompagne dans la transformation de votre métier

world-forum-2020.jpeg

Si la première journée du World Forum s’est intéressée à la transformation stratégique des structures, le second jour s’est attaqué à une autre problématique : la transformation des métiers.

Adressés aux opérationnels, différents parcours ont été proposés aux participants tout au long de la journée : métiers de la communication, de la finance, du design, de l’artisanat, … mais également responsables RSE, professionnels RH ou encore de la mobilité.

Une matinée pour repenser la mobilité

Grand enjeu de la transition énergétique et des questions de vivre ensemble, la mobilité ne cesse d’être repensée. A l’occasion d’une demi-journée axée mobilité, Lucile Janssoone, cheffe de Projet RSE et Mobilité Durable de Réseau Alliances, a animé deux conférences sur le sujet.

La première « Encourager une mobilité décarbonée pour les déplacements du quotidien ! » a permis de présenter le projet Groupee 4., évoqué par Aurélie BOTQUIN de Partenord Habitat et Emmanuel COULLAUD, de EDF. Pleinement inscrit dans la démarche rev3, le projet s’intéresse notamment aux questions de mobilité décarbonée dans le logement social grâce à un système d’autoconsommation collective. Le Groupe Aéroports de Paris, par la voix d’Amélie LUMMAUX, s’est également exprimé en la matière en affirmant sa volonté de déployer une réponse multimodale et inclusive afin d’accélérer la décarbonation des mobilités des employeurs. Enfin Loïc Pinchard, responsable RSE de CGI Finance, a présenté le PDE et les différentes actions mises en place au sein de sa structure.

Des projets et initiatives concrètes en faveur d’une mobilité décarbonée à retrouver en replay.

Seconde conférence de cette matinée mobilité : Repenser la logistique pour un futur plus durable !

Fret ferroviaire, camion ou encore voie fluviale, le transport de marchandises doit trouver de nouvelles solutions pour améliorer ses pratiques aussi bien au niveau des carburants, qu’en termes de modes de transport et aux pratiques des acteurs logistiques eux-mêmes et de leurs parties prenantes. Antoine GABET, GRDF, a évoqué les différentes alternatives pour décarboner le fret ferroviaire et les projets plus que prometteurs en ce sens. En complément, le transport routier a également sa part à jouer, comme présenté par Thibault Bacquet de la société Houtch, notamment récompensé des Trophées de l’Economie Responsable en 2019. Cette entreprise de transport routier a opéré une transition énergétique importante et ainsi présenter une empreinte environnementale plus vertueuse. En termes de carburations alternatives pour le fluvial, Norlink, représenté par Fabien Becquelin, est conscient des nombreux défis qui attendent le secteur et a su adopter une double approche permettant de répondre à court, moyen et long terme à ces défis.

Retrouvez les solutions logistiques abordées en replay !

Au-delà de ces deux conférences, le World Forum for a Responsible Economy a également permis de dévoiler les Lauréats du Challenge de la Mobilité 2020, le lendemain.

Session à retrouver en replay et également à travers un article de l’un des journalistes étudiants.

Vous souhaitez être accompagné sur la Mobilité Durable ? Contactez Lucile Janssoone, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Et les réferents RSE dans tout ça ?

En parallèle de cette matinée mobilité, s’est tenue une demi-journée axée responsables RSE, animée par Pauline Paquier et Camille Muller. Entre nouveaux enjeux, évolution du poste et de son importance au sein de l’entreprise et de la stratégie globale, le métier de responsable RSE connait de profonds bouleversements. Nos invités nous parlent de leurs expériences et de leur transformation réussie !

Retrouvez en détail le contenu de ces deux conférences : https://www.reseau-alliances.org/actualites-reseau-alliances/1997-conference-wfre-2020-les-nouveaux-enjeux-du-metier-de-responsable-rse

Un après-midi pour challenger les métiers des RH

Plus que jamais, les métiers des RH sont confrontés à de nouvelles problématiques qui bouleversent profondément leur manière d’exercer leur travail. Réseau Alliances a proposé à ces professionnels deux conférences aux thématiques complémentaires : (re)placer l’humain au cœur de sa stratégie et faire vivre une politique inclusive.

Grand témoin et invitée de cet après-midi, Laëtitia Vitaud, rédactrice en chef du média « entreprises » de Welcome to the Jungle, a évoqué le futur du travail mais également les défis et opportunités qui changent notre rapport à la carrière, à l’entreprise, au travail et aux ressources humaines. A travers son témoignage et ses convictions inspirantes, Laëtitia Vitaud s’est adressée aux professionnels des RH mais également à chacun d’entre nous, concerné par ces problématiques du rapport à l’emploi.

Tout au long de l’après-midi, ont été présentés des initiatives et Bonnes Pratiques inspirantes sur ces thématiques RH : LinkedOut et son ambition de retisser du lien social entre les personnes qui n’ont plus de réseau et ceux qui en ont, Handiexperh et Decathlon qui travaillent main dans la main autour des problématiques du handicap pour répondre aux besoins d’amélioration des conditions de travail, de conception d’espaces ou d’équipements pour les collaborateurs en situation de handicap ou encore le CORIF qui accompagne les professionnels pour promouvoir l'égalité professionnelle, la mixité des métiers et la lutte contre le sexisme.

Retrouvez les deux conférences en replay ainsi qu’un article sur le sujet :

Les nouveaux enjeux des métiers des RH Partie 1 : (Re)placer l’humain au cœur de sa stratégie

Les nouveaux enjeux des métiers des RH Partie 2 : Faire vivre une politique inclusive

La seconde journée du World Forum a accueilli de nombreux intervenants venus parler de leur travail, de leurs méthodes et de leurs façons d’envisager et d’exercer leur métier dans le monde de demain. A vous de jouer !

Retrouvez le programme d’accompagnement de Réseau Alliances sur ces différents sujets : https://www.reseau-alliances.org/accompagnement-a-la-rse

A vos marques, prêts, transformez ! Retour sur la première journée du World Forum for a Responsible Economy

world-forum-2020-3.jpeg

Pour cette première journée du World Forum, les experts Réseau Alliances ont animé différentes conférences à destination des dirigeants d’entreprises pour leur permettre d’accélérer la transformation de leurs structures. Retour sur cette première journée de transformation !

Des conférences Réseau Alliances pour découvrir, s’inspirer et dupliquer !

B Corp et vous ?

Certification phare de ces derniers mois, B Corp ne cesse d’intéresser de plus en plus d’entreprises désireuses d’affirmer leurs positionnements en matière de RSE. La dernière grande avancée de B Corp ? La certification de la première multinationale, Danone ! Camila Garcia Quijano, cheffe de la durabilité et de l’environnement chez Bledina (Danone) était l’invitée de l’une des conférences menées par Réseau Alliances pour évoquer l’évaluation des impacts et la structuration des démarches grâce à B Corp. Côté français, l’entreprise de cacao Valrhona, représentée par Carole Seignovert, cheffe des responsabilités sociétales, rencontre des problématiques différentes mais une envie commune de faire reconnaitre les engagements de son entreprise tout en améliorant les démarches. Et parce que le secteur tertiaire n’est pas en reste, l’agende de communication Nikita et sa directrice générale Valérie Doussinault se sont également positionnées sur la certification B Corp. Tous ces témoignages, appuyés par Augustin Boulot, directeur général de B Lab France, ont éclairé les participants en ligne sur ce qui se cache derrière le mouvement B Corp.

Ce n’est que le début de l’histoire ! Vous souhaitez vous aussi vous lancer dans l’aventure B Corp ? Retrouvez le programme d'engagement proposé par Réseau Alliances.

Et revivez cette conférence en replay et découvrez l’article de l’un des étudiants reporters de l’ESPOL.

Transformer son modèle économique, l’EFC à la rescousse

Réseau Alliances et le Club Noé ont accueilli une dizaine de dirigeants qui ont réussi leur transformation, , bien avant la crise ; celle de leur modèle économique. Tous, avec leurs activités et modèles propres, ont repris les clés de lecture de l’Economie de la Fonctionnalité et la Coopération pour penser et repenser de nouvelles formes de production et d’organisation. De l’agroalimentaire, à l’habitat en passant par le droit, nos invités nous ont tous prouvé que cette transformation leur a été plus que bénéfique.

Retrouvez le replay de cette conférence.

Lancement du serious game R/EVOLUTION de Réseau Alliances !

Réseau Alliances, avec le soutien d’Ecogame Lab, a présenté pour la première fois à une dizaine de participants, exceptionnellement réunis physiquement, son nouveau serious game : R/EVOLUTION.

Conçu par Réseau Alliances pour aider les chefs d’entreprise à changer les règles de leur business, ce serious game a pour objectif de faire prendre conscience des failles et des pépites de son modèle économique et identifier ses axes d’amélioration.

Ce jeu s’appuie sur le référentiel Economie de la Fonctionnalité et de la Coopération de Réseau Alliances et vous sera proposé très prochainement pour challenger votre modèle économique et engager une transformation durable !

Plus d’informations : https://www.reseau-alliances.org/accompagnement-a-la-rse/36:challengez-votre-strategie-d-entreprise-grace-au-serious-game-r-evolution

Une plénière d’ouverture exceptionnelle avec les Trophées de l’Economie Responsable

Une fois n’est pas coutume ; la plénière d’ouverture du World Forum s’est déroulée en fin de journée pour accueillir son grand témoin : le serial entrepreneur, président-fondateur d’Epic et de blisce/, également philanthrope Alexandre Mars. Venu nous inspirer et nous apporter son expérience en tant qu’entrepreneur accompli, l’auteur de « Ose ! Tout le monde peut devenir entrepreneur » est revenu sur son parcours.

Cette plénière exceptionnelle a également et surtout permis d’accueillir la remise – à bonne distance – des Trophées de l’Economie Responsable.

Tout au long de l’après-midi, les 17 entreprises lauréates ont été invitées, à l’occasion de 6 ateliers animés par les experts Réseau Alliances, à présenter leurs Bonnes Pratiques, sélectionnées pour leur qualité et leur originalité et qui méritent d’être diffusées pour inspirer au maximum d’autres acteurs.

Déclinés en diverses catégories (circuit court, économie circulaire, responsabilité éducative, qualité de vie au travail, mobilisation des parties prenantes, modes de consommation durables,), ces ateliers ont permis à l’ensemble des lauréats d’inspirer les futurs entrepreneurs, de faire connaître leur activité et de voir naître d’éventuelles opportunités de coopération.

Retrouvez l’ensemble des lauréats ici.

© Maxime Dufour Photographies

Cette année, pas de remise en main propre des trophées hormis pour le prix du coup de cœur du public (soigneusement nettoyé avant et après) attribué à … La Virgule !

Une première journée axée dirigeants réussie ; la transformation est bel et bien là…

Retrouvez les différents axes d’expertise de Réseau Alliances pour accélérer vous aussi votre transformation : https://www.reseau-alliances.org/accompagnement-a-la-rse

Préventica NORD FRANCE 2020

banniere preventica nord 2020

L’événement pour un environnement de travail SAIN et SÉCURISÉ se tiendra à Lille Grand Palais les Mardi 20, mercredi 21 et jeudi 22 octobre 2020 .

Prévenir les risques, (ré)inventer le travail, optimiser la reprise… de vastes sujets qui seront abordés durant 3 jours, au travers de 110 conférences et ateliers et de solutions proposées par les quelques 230 exposants présents.

Inscrivez-vous gratuitement ici

Dossier de presse

Conférence WFRE 2020 : les nouveaux enjeux du métier de responsable RSE

respon rse

A l’occasion du World Forum 2020, Réseau Alliances a animé deux conférences sur les évolutions du métier de responsable RSE. Alors qu’il s’émancipe des fonctions supports auxquelles il était traditionnellement rattaché (communication, RH…), le responsable RSE est de plus en plus intégré aux comités de direction des entreprises. Retour sur les points clés soulevés par les participants de ces deux conférences, animées par Camille MULLER et Laurie DECOUX Cheffes de projet RSE chez Réseau Alliances.

Nos invités de la première partie :

- Joséphine BIERNACKI Responsable RSE GROUPE DAMARTEX FRANCE

-Lionel FOURNIER Directeur Région Atlantique et Membre du Comité de Direction Générale HARMONIE MUTUELLE France

-Bénédicte GOULON-DELMOTTE Responsable RSE & Développement durable FLUNCH France

-Fabienne MORGAUT Directrice RSE de la Fondation MAISONS DU MONDE France

Nos invités de la deuxième partie :

-Denis GRIVET Directeur qualité GROUPE HOLDER FRANCE

-Laurent LOGEZ Responsable Innovation et RSE SIA HABITAT FRANCE

-Audrey MICLARD Directrice RSE et Qualité KILOUTOU France

L’évolution de la RSE

Pour l’ensemble des participants, si la RSE s’est développée dans les entreprises depuis les années 1990, elle connait aujourd’hui une phase d’accélération sans précédents. Elle est notamment portée tant par les responsables RSE, mais aussi par les nouvelles exigences des parties prenantes externes et internes de l’entreprise. Pour répondre à cette pression, les entreprises accélèrent ! Joséphine BIERNACKI de Damartex : « En 2010 j’étais seule à m’occuper de la RSE. Chez Damartex, nous avons ensuite connu des étapes majeures en 2014, lorsqu’on a commencé à travailler avec chaque direction de l’entreprise, et en 2016 lors de notre soumission à la DPEF qui nous a obligé à sortir des KPI. Nous avons objectivé nos feuilles de routes et définis des objectifs pour chaque métier. Et depuis deux ans je sens une vraie accélération. Nous avons des jeunes qui postulent, qui veulent candidater sur des postes RSE ou qui veulent changer des métiers. Cette quête de sens oblige l’entreprise à être extrêmement cohérente. »

Constat également partagé par Audrey MICLARD, Directrice RSE et Qualité chez Kiloutou France : «Depuis une quinzaine d’année nous avons une vraiment demande de nos clients autour de la RSE. Mais nous avons aussi des attentes de nos actionnaires sur ce sujet. On est évalué au travers de questionnaires et de référentiels externes. Avec notre client n°1, le premier tour de négociation porte uniquement sur la RSE et sur notre évaluation EcoVadis. Et en interne, les nouvelles générations osent davantage s’exprimer et faire entrer leurs convictions dans l’entreprise.»

Pour Bénédicte GOULON-DELMOTTE Responsable RSE & Développement durable chez Flunch France, la crise du COVID n'a fait que renforcer cette accélération de la RSE. "Avec le COVID, ça a été vraiment mis au cœur de toutes les discussions, de tous les échanges. On est une entreprise qui a 50 ans. On a déja connu des évolutions,notamment avec les changement d'attentes des consommateurs. Mais la crise du covid a permis cette accélération de manière très forte. (...) Du coup peut-être que le ROI de la RSE n' est pas palpable aujourd’hui ; mais il le sera demain."

Un poste de plus en plus proche des fonctions de direction

Face à cette prise d’importance, le métier de responsable RSE évolue. Autrefois rattaché à des fonctions supports, il se rapproche désormais des fonctions stratégiques., Denis GRIVET, Directeur qualité GROUPE HOLDER France, en a fait l’expérience au cours de sa carrière au sein de la marque Paul. «Mon parcours dans l’entreprise, c’est tout d’abord un parcours qualité. Chez nous chacun est un entrepreneur de son poste. Ce sont des convictions qui font que chacun se positionne et élargie son périmètre. C’est ce que j’ai fait avec le sujet de la RSE en réunissant des gens convaincus et en portant notre message au président. (…) Après une restructuration j’ai pu être rattaché à lui et intégrer le Comex avec les autres directions. Ça nous a permis de sortir de l’ombre et d’être adossé directement au président de la marque. » Même constat pour Laurent LOGEZ, Responsable Innovation et RSE chez SIA HABITAT France :« La RSE a pas mal évolué chez nous. Nous avons démarré avec le Marketing et la Communication car il fallait bien commencer quelque-part. Ensuite la RSE a été rattachée à la DRH. Puis à la direction contrôle et qualité. Mais depuis nous avons créé une cellule spécifique, qui comprend RSE et Innovation. C’est un acte fort car le choix est de lier l’innovation et la RSE à la stratégie de l’entreprise, et de placer au cœur de l’organisation à la fois l’innovation et la RSE. »

Mais si le métier de responsable RSE prend de plus en plus d’importance, en quoi consiste ses missions à l’heure où les enjeux éminemment techniques du Développement Durable gagnent en importance ? Le responsable RSE va-t-il se faire remplacer par les experts ?

Pour Lionel FOURNIER, si l’expertise est indispensable, elle n’est cependant pas suffisante pour mener une politique RSE cohérente. Et c’est là où le rôle de Responsable RSE prend tout son sens. « On a évidemment besoin d’une expertise. Sur les questions environnementales par exemple, nous avons besoin de la science et il ne faut pas hésiter à rentrer au cœur des sujets. Mais la question après c’est : comment on influence au sein de l’entreprise ? Et là ce n’est plus seulement une question technique. Il faut d’autres qualités ! »

Pour Laurent LOGEZ de Sia Habitat, les compétences en communication et les softs-skills sont ainsi indispensable au métier de responsable RSE. « Le métier de responsable RSE c’est rendre compte, collecter… Mais c’est aussi communiquer, guider et faire preuve de pédagogie. (…) Il faut aussi être en capacité de dialoguer avec les parties prenantes à la fois en interne et en externe. Les soft-skills comme l’empathie, la capacité à se mettre à la place de l’autre, sont de plus en plus prégnantes et elles feront demain la différence dans ce type de poste. »

Audrey MICLARD insiste également sur les qualités relationnelles et de gestion de projet d’un responsable RSE, qui l’éloignent d’un profil purement technique : « Pour mener à bien une politique RSE, il ne faut pas sous-estimer aussi la responsabilité des parties prenantes externes, comme les clients ou les actionnaires. Mais à un moment il faut aussi choisir les combats. Il faut donc un chef d’orchestre ou un comité pour choisir les sujets. »

Mais une fois le diagnostic posé sur la nouvelle place du responsable RSE au sein des entreprises, quelles sont aujourd’hui ses marges de progressions pour accélérer la diffusion de ses projets ?

Pour Fabienne MORGAUT Directrice RSE de la Fondation MAISONS DU MONDE France, si les convictions ne manquent pas et se diffusent aujourd’hui dans l’ensemble des entreprises, il manque toutefois un savoir-faire pratique pour continuer à avancer, notamment au niveau des directions. « Ce qui manque encore, c’est le mode d’emploi au niveau dirigeant. Les jeunes poussent à bouger. Mais dans la sphère actionnariale, ça évolue extrêmement doucement et on reste sur du business as usual dans beaucoup d’activités. Tout le monde a conscience des enjeux. Mais la question reste : comment on fait ? Car tout est imbriqué : la finance, l’économie, la santé. Quand on est trop en avance ou visionnaire, tout le monde se renvoie la patate chaude sur qui devrait avancer en premier. »

Cependant, comme l’exprime Lionel FOURNIER, la pression sur les entreprises ne peut que s’accentuer et la réussite de l’intégration de leur stratégie RSE sera déterminante pour leurs succès futurs « Les entreprises sont attendues au tournant. L’ensemble de la société regarde ce que font les uns et les autres. Celles qui ne contribuent pas à un futur désirable auront des problèmes. Par contre, celles qui y contribueront seront valorisées ».

Le métier de Responsable RSE a encore de beaux jours devant lui.

Merci à tous nos intervenants pour ces deux conférences sur le métier de responsable RSE !

Vous êtes responsable RSE et vous souhaitez approfondir la discussion ? Rejoignez le Club des Responsables RSE de Réseau Alliances !

Le nouveau serious Game R.EVOLUTION dévoilé au World Forum 2020

img 20201013 140520

A l’occasion du World Forum 2020, Reseau Alliances a dévoilé à dix dirigeants son nouveau Serious Game R.EVOLUTION. R.EVOLUTION est un nouvel outil qui s’appuie sur le référentiel de l’Economie de la Fonctionnalité et de la Coopération pour aider les entreprises à développer des business models innovants et durables.

Après un tour de table des participants, cette séance de test s’est ouverte par une introduction du jeu par Laurie Decoux, Chargée de projet RSE et Economie de la Fonctionnalité et de la Coopération chez Réseau Alliances.

« Nous avons créé ce jeu il y a un an pour permettre aux dirigeants de prendre conscience des perspectives que peuvent leur offrir les Nouveaux Modèles Economiques. L’objectif : balayer toutes les composantes de leurs entreprises au travers de quatre dimensions sur lesquelles nous travaillons pendant nos accompagnements : la gouvernance, l’offre, la facturation et l’organisation du travail. Il n’y a pas de gagnants et de perdants. Le but du jeu est d’échanger au maximum et d’avancer ensemble sur le plateau, idéalement en faisant le plus de boucles possibles. Chaque case représente une thématique. A chaque case, on lit la question correspondante, et on partage son expérience. On espère qu’à la fin du jeu vous aurait envie de voir un peu plus ce que les NME peuvent apporter. N’hésitez pas à vous challenger entre vous. S’il y a quelque chose que vous ne comprenez pas, c’est qu’il y a quelque chose à creuser. »

Après cette brève introduction, c’est au tour des joueurs de se lancer. La première joueuse tombe sur la thématique « Facturation » et la question « Parvenez-vous à facturer l’ensemble de vos prestations à vos clients ? ». Très vite, les discussions fusent « En tant que formatrice ce que je facture c’est plutôt du temps, des heures. Je suis sur une obligation de moyen, pas de résultat. Mais comment faire pour sortir d’une facturation classique ?». Chaque participant apporte ses questionnements, ses bonnes pratiques et sa vision, pour aboutir à une réflexion collective sur la question de la facturation, et trouver des pistes d’innovations pour sa propre entreprise. Le tour se conclut par un vote pour attribuer entre 0 et 2 points à la joueuse sur la question correspondante en fonction d’un barème prévu par la carte.

Puis c’est au tour de la seconde joueuse. « Quels leviers avez-vous mis en place pour consolider les liens de confiance avec vos clients ? ». La joueuse analyse le rapport que son entreprise entretien avec ses clients, et les différents éléments qui contribuent à la qualité de ces rapports. « Nous avons une excellente relation avec nos clients. Nous en avons des nouveaux qui rentrent continuellement, mais nous n’en avons jamais qui partent ». Encore une fois, le débat s’enchaine « Cette question est intéressante car on a souvent l’impression que ça se fait naturellement. Alors qu’en fait se sont des choses qui sont pensées et organisées. Ce sont des choses qui sont intégrées dans la façon de travailler. » Après un partage des avis des différents joueurs, place au vote, puis à un nouveau tour.

Cette partie test s’est ainsi enchainée pendant une heure et demie, au travers de questions variées portant sur la mission est les valeurs des entreprises, sur les dispositifs au service de l’engagement et la motivation des collaborateurs, ou sur l’éco-responsabilité des participants.

Les discussions sont si intenses qu’à la fin de cette courte séance teste d’une 1H30, les joueurs expriment leur frustration de ne pas avoir pu mener une vraie partie jusqu’à son terme. « On n’a même pas fait un tour ! Et pourtant on a quand même balayé beaucoup de choses ! »

C’est l’heure du bilan ! Chacun se voit remettre une feuille couvrant l’ensemble des thématiques pour que les joueurs puissent comptabiliser leurs points, et se situer sur chacun des axes.

Au tour de Laurie Decoux de conclure : « Le jeu est un moyen d’échange. A la fin, l’autodiagnostic permet de vous situer et de vous interroger sur votre modèle. Etes-vous dans un modèle économique classique ? Ou avez-vous déjà un pied dans les nouveaux modèles économiques ?
En fonction de vos résultats, nous pouvons vous aider sur ces thématiques. »

Rendez-vous bientôt pour une véritable partie !

Vous souhaitez obtenir des informations sur R.EVOLUTION ? Rendez-vous sur notre site internet : https://www.reseau-alliances.org/accompagnement-a-la-rse/36:challengez-votre-strategie-d-entreprise-grace-au-serious-game-r-evolution

14ème edition du World Forum for a Responsible Economy

14e édition du World Forum for a Responsible Economy

Le World Forum for a Responsible Economy revient pour sa 14ème édition avec une même ambition marquée depuis des années ; provoquer une économie mondiale responsable, en faisant connaître les « Bonnes Pratiques » d’entreprises qui, partout dans le monde, exercent de manière responsable leur activité.

Conférences internationales, workshops, déjeuners, side events, visites d’entreprises mais également et surtout de nouveaux formats inédits viendront inspirer les quelques 5 000 participants pour impulser la transformation de l’ensemble de notre société.

Coconstruit tout au long de l’année avec toutes ses parties prenantes présentes dans le monde entier, le World Forum for a Responsible Economy démontre, au travers d’exemples concrets, que la performance économique peut être assurée et améliorée par une approche plus respectueuse des Hommes et de l’environnement.

Mobiliser des acteurs économiques régionaux et faire émerger des projets ambitieux, c’est aussi la mission du World Forum qui a permis d’impulser la Troisième Révolution Industrielle avec Jeremy Rifkin ou le Social Business en Hauts de France grâce à Muhammad Yunus.

Côté thématique, on vous en dit plus bientôt…

En attendant d’en savoir plus, retenez-bien : le rendez-vous est donné les 13, 14 et 15 octobre 2020 !
Programme et lien d’inscription à venir


Pour (re)découvrir les précédentes éditions du World Forum for a Responsible Economy, rendez-vous sur : https://www.responsible-economy.org/fr/

Découvrez le parcours unique et apprenant Change4Good du 28 septembre au 16 décembre 2020.

image1

L’urgence de la crise sanitaire nous propulse à grande vitesse dans le monde « d’après ». Celui du sens et de la cohérence, du collectif et de la coopération. Premier signal fort de ce nouveau jeu collectif dans les Hauts-de-France : la création du parcours Change4Good.


Sous l’impulsion de Jean-Pierre Letartre, 4 temps forts de la rentrée entrepreneuriale s’unissent pour la 1ère fois au cœur d’un parcours unique, inspirant et apprenant via un système de certification open badge, pour accompagner les entreprises dans l’accélération de leur transition.
Une mobilisation collective inédite et une offre innovante qui s’inscrivent dans le soutien essentiel des forces vives du territoire à la relance « verte » de l’économie.

Pour sa 1ère édition, le parcours #Change4Good vous donne rendez-vous du 28 septembre au 11 décembre 2020 autour de 4 grand temps forts entrepreneuriaux pour développer et valider ses compétences RSE, s’inspirer des bonnes pratiques et transformer son business durablement.

En quelques chiffres, le parcours Change4Good c’est 4 évènements entrepreneuriaux en Hauts-de-France, +de 50 conférences et ateliers, +de 100 intervenants, …

Vous pouvez également retrouver toute l’actualité autour du parcours apprenant Change4Good sur www.parcours-change4good.com

Pour ne rien louper de l’actualité du parcours :

Twitter : @ParcourChange1

Linkedin : Parcours Change4Good

Lancement des inscriptions pour le parcours jeunes entrepreneurs !

Vous êtes un porteur de projet / jeune créateur ? Vous souhaitez bâtir votre entreprise sur les bases d’un modèle économique durable et responsable ? Vous êtes prêt à challenger votre projet ?

Réseau Alliances vous accompagne à travers un parcours d’accompagnement aux Nouveaux Modèles Economiques pour vous aider à vous lancer ! Fort de son expérience autour de l’Economie de la Fonctionnalité et de la Coopération et de l’Innovation Sociale, Réseau Alliances vous donne les clés pour intégrer ces principes dans votre activité, dès la création.

PROGRAMME :

> PHASE DE SELECTION DES CANDIDATS : à partir de début novembre (en ligne, entretiens téléphoniques).

> AFTERWORK DE LANCEMENT : jeudi 3 décembre 2020 à partir de 18h

> ATELIERS COLLECTIFS :

Atelier 1 : mardi 9 février 2021 de 14h à 17h30

Atelier 2 : mardi 16 mars 2021 de 14h à 17h30

Atelier 3 : mardi 20 avril 2021 de 14h à 1730

Atelier 4 : mardi 1 juin 2021 de 14h à 17h30


> INTERCOACHING et SUIVI INDIVIDUALISÉ (entre les ateliers collectifs, dates à définir avec vous)

Candidatez dès maintenant !

Pour toutes infos complémentaires :
Sophie Letartre, cheffe de projet RSE & Innovation Sociale - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 03.20.99.46.86
Joséphine Largy, cheffe de projet RSE - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 03.20.99.46.88

Management de la mobilité et Plans de Mobilité - 2e cycle avec les explorateurs de la transition

La formation "Management de la mobilité et Plans de Mobilité" a été créée par Réseau Alliances et la Chaire Explorateurs de la Transition. Animée en inter-entreprises, elle rassemble les référents mobilité désireux de progresser sur la thématique de la mobilité durable et de mettre en place leur Plan de Mobilité.

Organisée sur 3 journées, elle permet aux participants à la formation d'acquérir toutes les connaissances, méthodes, outils et Bonnes Pratiques pour se lancer.

Ce 2e cycle de l'année 2020 démarera le 29 septembre 2020.

Pré-inscrivez-vous dès à présent !

Au programme :

> compréhension du contexte des Plans de Mobilité : enjeux, chiffres clefs, dynamiques, règlementations, acteurs ...

> méthodologie du Plan de Mobilité : du lancement à l'évaluation, tous les outils et les méthodes pour avancer sur son projet

> Bonnes Pratiques issues de la communauté Déclic Mobilités, pour animer au mieux sa démarche.

Réseau Alliances est organisme de formation, référencé par Datadock : la formation peut être prise en charge par les OPCAs.

Plus d'informations sur le site de Déclic Mobilités

Club des référents RSE - Mesure et réduction des impacts environnementaux : quels outils pour mon entreprise ?

Dédié aux structures de plus de 100 collaborateurs, le Club des référents RSE se réunit chaque trimestre pour un partage d’expériences autour de témoignages concrets, sur des thématiques variées : stratégie RSE, mobilisation des équipes, évaluation et indicateurs, qualité de vie au travail, environnement…

L’objectif : permettre aux référents RSE d’échanger efficacement sur des questions communes et de s’appuyer sur une dynamique inter-entreprises forte et inspirante !

Le Club est réservé aux référents RSE d’entreprises de plus de 100 collaborateurs, adhérentes de Réseau Alliances.

Pour plus d’informations, contactez Camille MULLER – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. – 03.20.99.24.80

Le Campus de l'inclusion

campus


Vous êtes dirigeant(e) d’une entreprise et souhaitez davantage vous engager ?
Vous rencontrez des difficultés de recrutement ?
Vous voulez conjuguer performance économique et sociale ?

Le Campus de l’inclusion vous propose de développer vos actions inclusives : acheter, recruter, partager et innover plus inclusif.

Le Medef Lille Métropole a créé un partenariat avec le Campus de l’inclusion pour vous offrir un programme autour du thème :
« Comment être plus inclusif dans mon entreprise, enjeu majeur aujourd’hui ? ».

Seront présents pour vous partager leur expérience :

Sylvie CHEYNEL, Présidente du Directoire du Groupe AlterEos
Thibaut GUILLUY, Haut-commissaire à l'inclusion dans l'emploi et à l'engagement des entreprises
Philippe LAMBLIN, Président BGE et Délégué aux Emplois Hauts-de-France

Jeudi 24 Septembre 2020 de 8H30 à 14H00
Cité des Echanges - 40 rue Eugène Jacquet - Marcq-en-Baroeul


Ce programme vous permet :

  • d’être conseillés par des experts, eux-mêmes dirigeants
  • d’échanger en petit groupe : 15 dirigeants maximum pour progresser ensemble
  • d’être accompagnés individuellement pendant 6 mois

Passez à l'action avec le Campus et devenez un(e) dirigeant(e)
porteur de sens et de performance !


Vous trouverez le déroulé détaillé de ce programme
ICI

INCRIVEZ-VOUS AVANT LE 10/09 !

(Dans la limite des places disponibles)



Ce programme est réservé aux dirigeants de TPE/PME/ETI et directeurs de BU ou de site (il n’est pas destiné aux dirigeants d’EI/EA, d’associations, aux RH, RSE, consultants).



*Nous nous réservons la possibilité de ne pas valider votre inscription si vous ne répondez pas aux critères définis ci-dessus. Merci de votre compréhension.

Club Busin'ESS dédié aux achats

busin ess

Entreprises, structures publiques, acteurs économique de la métropole lilloise, vous souhaitez acheter responsable ?

Rendez-vous le Jeudi 24 septembre 2020 de 08H45 à 13H00 au Bazaar St-So à Lille pour un après-midi dédié à la rencontre des entreprises et collectivités à la recherche de prestataires locaux et responsables, avec des structures de l’économie sociale et solidaire ayant une offre de produits et services à destination des professionnels.

Organisé par la CRESS Hauts-de-France et initiatives ET cité avec le soutien financier de la Préfecture de la région des hauts-de-France, la Région Hauts-de-France, le Conseil Départemental de l'Oise, la Macif et avec le soutien de la PFRA Hauts-de-France, la Métropole Européenne de Lille, la CCI Grand Lille, le Réseau Alliances, l'IRIAE, l'APES, le Coorace Hauts de France, l'Uriopss HDF et l'URSCOP.

Sur inscription uniquement

Retrouvez l'intervention de Jean-Pierre Letartre chez La Plaine Images "Entreprises à mission, RSE... quel rôle pour l'entreprise face aux défis actuels ?"

Jean-Pierre Letartre, Président de Reseau Alliances et d’Entreprises et Cités, était l’invité de La Plaine Images pour parler de la place de l’entreprise au XXIème siècle. Entreprise à mission, RSE, comment l'entreprise peut-elle faire face aux grands enjeux de notre époque ?

Retrouvez le replay de son intervention !

Challenge de la Mobilité Hauts-de-France : "Au travail, j’y vais autrement !"

mob2

6ème édition - du 21 au 26 septembre 2020

Favoriser la mobilité durable est une question urgente à la fois aux niveaux économique, social et environnemental. Fluidifier l’accès aux villes est un facteur de compétitivité pour les entreprises régionales, un enjeu de temps et de qualité de vie pour les salariés, une urgence pour la préservation de la qualité de l’air.

Depuis plusieurs années, les villes européennes s’efforcent de mettre en oeuvre des stratégies de mobilité visant à réduire la circulation automobile et à développer des pratiques plus respectueuses de l’environnement. La crise sanitaire que nous traversons nécessite d’aller plus vite, plus loin… en matière de transition énergétique, technologique et comportementale.

Dans les Hauts-de-France, nous l’appelons « rev3 », la 3ème révolution industrielle. Cette dynamique, engagée par la Région Hauts-de-France et la CCI, vise à développer une économie durable et connectée sur le territoire.

"Au travail, j’y vais autrement !"

Du 21 au 26 septembre 2020, la CCI de région Hauts-de-France, la CCI Grand Lille, la direction régionale Hauts-de-France de l’ADEME, Amiens Métropole, la Région Hauts-de-France, Hauts-de-France Mobilités, la Métropole Européenne de Lille, Réseau Alliances et Déclic Mobilités co-organisent, pour la 6ème année consécutive, le Challenge de la Mobilité Hauts-de-France « Au travail, j’y vais autrement ! ».

Tous les établissements publics, privés ou associatifs de la région, quelle que soit leur taille, sont invités à s’inscrire dans le but de sensibiliser leurs collaborateurs à utiliser des modes de transports alternatifs à la voiture individuelle pour leurs trajets domicile-travail. Marche et vélo, transports en commun, covoiturage, télétravail… tout est permis !

Objectifs du Challenge

  • Faire évoluer les comportements en matière de mobilité et donc réduire l’impact environnemental et les risques routiers des déplacements,
  • Valoriser les bonnes pratiques en matière de mobilité durable, qu’elles soient le fait des salariés eux-mêmes ou des établissements.

Les différentes étapes du Challenge de la Mobilité 2020

  • Jusqu’au 21 septembre : inscriptions des établissements sur challenge-mobilite-hdf.fr
  • Du 21 au 26 septembre : Challenge de la mobilité Hauts-de-France,
  • Le 15 octobre : Cérémonie de remise des prix du Challenge de la Mobilité Hauts-de-France à l’occasion du World Forum Lille

Pour plus d’informations : challenge-mobilite-hdf.fr

Contact presse : Fabiene CLAVIEZ - 03 20 63 78 67 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Rencontre Adhérents et Partenaires

Nous vous proposons de :

> découvrir le programme de la 14° édition du World Forum « Save the last chance »

> favoriser les échanges afin de mieux vous connaitre entre membres de Réseau Alliances

> développer des opportunités de coopération

> se réunir autour de thématiques phares en lien avec cette période de relance des activités :

  • Transformer mon offre pour apporter plus de Valeurs grâce aux Nouveaux Modèles Economiques
  • Structurer votre stratégie RSE
  • Développer les coopérations
  • Déployer ma démarche de management de la mobilité
  • Mobiliser mes équipes et favoriser l’insertion des jeunes
  • Réduire mon empreinte environnementale
  • Favoriser la santé et le bien être de mes collaborateurs

Rendez-vous vendredi 18 Septembre 2020 de 9h30 à 12h

à la Cité des Echanges (Marcq-en-Baroeul)

Inscrivez vous vite !

Challenge Environnemental Inter-Entreprises Energic

banniere energic

Le Challenge Environnemental, animé par notre partenaire Energic, est aujourd’hui ouvert à l’ensemble de nos adhérents, il a pour objectif de sensibiliser de manière ludique vos collaborateurs aux problématiques environnementales (déchets, énergie, mobilité, alimentation, etc). De les impliquer via des missions individuelles et collectives et surtout de valoriser toutes les actions mises en places pour la planète dans votre structure ! Le tout avec un seul objectif pour remporter le Challenge Environnemental : réduire son bilan carbone. Et si l’humain était la clé du changement ?

Liens utiles :

Les dates clés

  • 18 septembre au 21 octobre 2020 : Inscriptions au Challenge

  • 2 novembre 2020 : Début du Challenge

  • 26 avril 2021 : Fin du Challenge et remise des trophées !



Un Challenge Environnemental qui s’adapte face au COVID-19 !

Nous avons pour priorité la sécurité des participant·e·s. L’ensemble du Challenge est dématérialisé sur une application disponible sur smartphone, tablette et ordinateur. Le programme d’animation s’adresse aux collaborateur·trice·s travaillant aussi bien au bureau qu'à la maison.



Contact :

Tristan Reneaume, Directeur Commercial et co-fondateur d’Energic

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 06.29.83.47.60




Journée portes ouvertes 2020 du CD2E

save the date jpo cd2e sept2020

Le CD2E, accélérateur de projets d'éco-transition dans les Hauts-de-France, organise la seconde édition de sa journée portes ouvertes le jeudi 17 septembre 2020.

Au programme:

- près de 300 personnes de tous horizons.
- des ateliers, sur le bâtiment durable, les énergies renouvelables, les achats publics durables et l’économie circulaire (l’eau, les sédiments, la valorisation des déchets, l’éco-conception et l’ACV)
- des pitchs et des stands, donnés et tenus par les membres 2020 du CD2E, l’occasion pour eux de vous faire découvrir leurs expertises, leurs savoir-faire, leurs expériences, leurs projets, …
- de la convivialité autour des acteurs de l'éco-transition après cette période particulière.

Pour plus d'informations sur la journée, rendez-vous sur : Journées Portes Ouvertes 2020 CD2E

Qu'est-ce que le CD2E ?

Accélérateur de l’éco-transition, basé à Loos-en-Gohelle (62), Lille (59) et Amiens (80), le CD2E (Centre de Développement des Eco-entreprises) a pour vocation de faciliter les transitions énergétiques et écologiques de l’économie régionale des Hauts-de-France et au-delà.

Depuis 2002, l'association soutient, conseille et forme les entreprises et les territoires sur les secteurs du bâtiment durable, des énergies renouvelables décentralisées et de l’économie circulaire

Le CD2E a acquis une ingénierie, une expertise technique et des savoirs-faire dans ces 3 domaines, piliers de la Troisième Révolution industrielle REV3.

  • Centre de formation et d’innovation
  • Lieu de développement de réseaux et d’affaires
  • Tremplin pour les porteurs de projets
  • Espace de partage d’expériences et de convivialité

I Nove You : À vos marques, prêts … échangez ! Identifiez, partagez vos enjeux métiers et gagnez en performance globale

Venez participer à un atelier I Nove You !

En s’appuyant sur le jeu de plateau conçu par le Centre des Jeunes Dirigeants, cet atelier inter-entreprises permet de :

• prendre conscience des Bonnes Pratiques RSE déjà mises en œuvre dans votre entreprise

• se challenger et de s’inspirer des Bonnes Pratiques des autres participants

• identifier des pistes de progrès/des projets à mettre en place suivant vos enjeux

Les questions abordées touchent aux parties prenantes de l’entreprise : les clients, les salariés, les fournisseurs, les actionnaires, l’environnement écologique, l’environnement sociétal… et aux principes de gouvernance : stratégie, innovation, pilotage et valeurs. C’est un atelier gratuit, mais le nombre de places est limité. Il est donc nécessaire de vous inscrire afin de garantir votre place.

Découvrez I Nove You en vidéo :


Pour plus d’informations, contactez Camille MULLER - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. – 03.20.99.46.06

3e atelier d'échanges de Bonnes Pratiques - Déclic Mobilités

Nos mobilités quotidiennes ont largement été perturbées avec la crise sanitaire du printemps 2020. Après la réduction de nos déplacements au strict minimum d'un côté et le télétravail à marche forcée pour un quart des actifs, les transports en commun et le covoiturage ont subi une défiance exceptionnelle. Si le déconfinement a fait la part belle aux modes de déplacements individuels et notamment le vélo, avec l'émergence des "coronapistes" en parallèle des aides de l'Etat pour se remettre en selle, il a aussi fait réémerger l'attrait de la voiture individuelle.


Cette rentrée de septembre se doit d'être durable ! Le Challenge de la Mobilité Hauts-de-France permettra de redynamiser le sujet de la durabilité des transports et le Forfait Mobilités Durables se pose désormais comme un outil déployable pour inciter ses collaborateurs à opter pour des modes de transports plus durables, en jouant sur l'incitation financière.


Entre jeu et porte-monnaie, comment inciter ses collaborateurs à se (re)mettre à la mobilité durable ?
Comment mettre en place le forfait mobilités durables ? Et comment porter le sujet de la mobilité dans les négociations annuelles obligatoires ? Cet atelier, en visio, permettra d'aborder ces questions en alternant points d'actualité et retours d'expérience.

Programme en cours d'élaboration

OFFRE D'EMPLOI : Chargé.e de mission Emploi Jeunes

Contribuez à l’insertion professionnelle des jeunes diplômés

Présentation de la structure :

Réseau Alliances, association créée en 1993, compte aujourd’hui 23 collaborateurs, plus de 100 bénévoles et plus de 30 partenaires publics et privés. Elle compte plus de 350 entreprises adhérentes et partenaires.

Sa mission : Mobiliser et accompagner les entreprises pour provoquer une économie responsable en s’appuyant sur la détection et la promotion des Bonnes Pratiques RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises).

Réseau Alliances promeut la Diversité et l’égalité des chances, à travers différentes actions :

  • Un programme d’accompagnement de jeunes diplômés de l’enseignement supérieur en difficulté dans leur recherche d’emploi (Squad Emploi). www.squad-emploi.com
  • Un forum emploi annuel Start’Avenir
  • L’animation d’une communauté, le réseau d’échanges qui réunit différents acteurs qui favorisent la Diversité en Entreprises
  • Des ateliers d’échanges de Bonnes-Pratiques et conférences à destination des entreprises pour s’informer et développer leur politique Diversité.

Rattaché(e) à la Responsable du Pôle Diversité, vous avez pour missions sur le territoire Nord-Pas-de-Calais, de :

  • Animer le programme SQUAD Emploi dans la Région HDF : relations entreprises, organisation et animation des ateliers, suivi des jeunes accompagnés (suivi des process, mise en réseaux par le biais de notre carnet d’adresses etc.), et établissement des bilans.
  • Gérer les bases de données : enrichissement et actualisation des contacts réseau existants, développement du fichier RH des entreprises de la région, gestion des bilans des actions menées.
  • Gérer les offres d’emploi de nos partenaires : publication des offres (site web et réseau sociaux), ciblage des jeunes accompagnés et préqualification des candidatures.
  • Être en appui ponctuel sur les évènements de Réseau Alliances (Trophées de l’économie responsable, World Forum…)

Profil recherché : De formation supérieure, vous avez une expérience réussie dans la gestion de projets, notamment dans le domaine de l’accompagnement à l’insertion professionnelle.

Qualités Personnelles :

  • Vous êtes organisé(e) : vous anticipez, maitrisez les délais, et faites preuve de rigueur
  • Vous avez une capacité d’écoute qui vous permet de vous adapter facilement à des interlocuteurs variés
  • Vous avez de fortes convictions en faveur de la Diversité-Egalité des chances
  • Vous alliez l’esprit d’initiative, autonomie, et sens du relationnel
  • Vous êtes force de proposition et appréciez le travail en équipe
  • Vous accordez de l’importance aux thématiques Ressources Humaines et à la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises)

Qualités Professionnelles :

  • Vous savez prendre la parole en public et animer des sessions collectives.
  • Vous maitrisez le pack office.
  • Vous disposez d’excellentes qualités rédactionnelles : esprit de synthèse, rédaction de bilans.
  • Vous connaissez idéalement le monde économique de la Région.

Contrat proposé :

  • CDD de 6 mois, le poste est à pourvoir dès que possible.
  • 35 Heures
  • Rémunération à titre indicatif : 1700-1900€ selon expérience
  • Lieu de travail : Marcq-en-Baroeul et déplacements fréquents dans le Nord-Pas-de-Calais (Le Permis B et un véhicule personnel sont indispensables pour mener la mission)

Lieu : Réseau Alliances, 40 rue Eugène Jacquet à Marcq-en-Baroeul.


Votre lettre de motivation et votre CV seront à adresser auprès de
Céline HOUTTEMANE : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

"Croisons le Faire !" l'initiative pour recenser les bonnes pratiques à impact social dans les Hauts-de-France, chez vous cet été !

croisons le faire

Découvrez Croisons le Faire : une initiative qui vise à construire dans 28 bassins de vie de la région, des solutions par, pour et avec les citoyens afin d’embarquer, d’ici la fin de l’année, plus de 300.000 personnes des Hauts-de-France ! Croisons le Faire souhaite lancer dans la région, la plus grande forge collective d’initiatives et de solutions à ciel ouvert.

La méthode de « Croisons le Faire » :

Accueillir et former 4 animateurs « Croisons le Faire » dans chacun des 28 bassins de vie de la région
pour identifier et valoriser les solutions à impact qui existent.

Aider ces solutions « à se muscler » et accompagner leur essaimage rapide sur les bassins de vie
qui ont besoin d’apporter de nouvelles réponses à des problèmes anciens.

Mobiliser un groupe élargi de citoyens sur chaque bassin de vie pour déterminer l’enjeu prioritaire de leur territoire
puis imaginer, prototyper, expérimenter de nouvelles solutions à impact.

Découvrez le collectif et les dates des évènements sur : https://www.croisonslefaire.fr/index.php

L'accompagnement Business Models Innovants et l'EFC : Interview de Laurie Decoux, cheffe de projet RSE chez Réseau Alliances

interview laurie 002

Vous êtes dirigeant d’une TPE/PME et vous ne parvenez pas à monétiser votre offre à sa juste valeur ? Vous faites face à une forte concurrence et à une pression à la baisse sur vos marges ? Vous rencontrez des difficultés à concilier compétitivité et diminution de votre impact environnemental ?

Réseau Alliances vous propose le parcours « Business Models innovants », un accompagnement basé sur les outils de l’Economie de la Fonctionnalité et de la Coopération (EFC), pour réinventer votre modèle économique et renouveler votre offre pour plus d’impacts positifs.

A l’occasion de l’ouverture des inscriptions, Laurie Decoux, cheffe de projet RSE et EFC chez Réseau Alliances nous en dit plus sur les outils de l’EFC et sur les promesses de ce nouveau parcours !

L’Economie de la Fonctionnalité et de la Coopération se présente comme une solution aux limites que rencontrent aujourd’hui les modèles d’entreprises classiques. Quelles sont ces limites ?

Laurie Decoux (LD): La grande majorité des entreprises reposent sur un modèle hérité de la période industrielle. Dans ce schéma classique, l’entreprise propose une offre standard (elle prévoit à l’avance ce qu’elle va vendre), elle produit (tout est pensé en processus et standardisé par des ingénieurs), puis elle essaie de maximiser le nombre de ventes pour faire du profit. Par exemple, si je suis une entreprise de matériel informatique qui vend des ordinateurs, je vais d’abord dessiner mon produit, puis le produire, puis je vais le mettre sur le marché. Ce sera le même pour tous les clients, et plus je vais en vendre, plus je vais gagner de l’argent. Ce modèle est également celui des entreprises de service : vendre le maximum d’heures de ménage, le maximum de coupes de cheveux, de nuits d’hôtel, etc.

Ce modèle a très bien fonctionné pendant la période d’après-guerre, car il fonctionne bien tant que les marchés ne sont pas saturés et que tout le monde a besoin d’une voiture ou d’une machine à laver. Mais aujourd’hui de nombreux marchés sont saturés, et la solution que les entreprises ont trouvé pour continuer à faire du profit c’est de baisser les prix pour se différencier, au détriment de la qualité et des conditions de travail des salariés. On essaye de vendre toujours plus, dans une logique de production et de consommation de masse. On extraie toujours plus de matières premières et on utilise toujours plus d’énergie. Mais nous voyons bien toutes les contradictions de ce système, qui répond également de moins en moins aux attentes des consommateurs.

Pour survivre, les entreprises doivent donc sortir de cette logique du « toujours plus, tout le temps et partout » ! Or ce problème ne sera pas résolu uniquement avec l’économie circulaire et l’éco-conception, car si on ne sort pas de cette logique de vente en volume avec des produits standardisés, nos économies feront toujours face au problème de « l’effet rebond ». Une innovation plus écologique risquera toujours de nous conduire à finalement produire et acheter plus, et ainsi annuler ses effets positifs.

Comment l’EFC propose de répondre à ces problèmes ?

LD : L’EFC c’est avant tout une nouvelle façon de penser. On change le logiciel dans la tête des dirigeants d’entreprises et leur façon de voir les choses. On les amène à s’interroger sur la vraie valeur de ce qu’ils proposent à leurs clients. Pour faire simple, l’idée est de se poser la question « quelle est la fonction de ce que je vends ? ».

Un exemple emblématique est celui de Michelin. Michelin vend des pneus, donc normalement plus Michelin vend d’unités de pneu, plus l’entreprise fait du profit. Mais Michelin rencontrait des difficultés à faire accepter à ses clients des innovations technologiques qui augmentaient le prix du pneu à l’unité, mais qui permettait des effets positifs plus large pour le consommateur. En l’occurrence, une importante économie de carburant. Son modèle de rémunération à l’unité vendue ne parvenait donc pas à mettre en valeur son produit.

La solution trouvée par Michelin : ne plus vendre des pneus, mais des kilomètres parcourus par l’utilisateur. L’entreprise a alors tout intérêt à proposer à ses clients des pneus qui durent le plus longtemps possible, et donc à recentrer son offre sur la qualité.

Michelin a poussé cette logique encore plus loin. Pour que le nombre de kilomètres parcourus par pneu soit encore plus important, l’entreprise s’est rendu compte que la façon de conduire était un facteur clé. Michelin s’est donc mis à proposer des formations d’écoconduite aux collaborateurs de ses clients.

En résumé, on passe donc d’un modèle où il s’agit de vendre des pneus en quantité, à un modèle qui favorise la qualité, jusqu’à une offre qui comprend tout un accompagnement sur l’optimisation de l’usage des produits. C’est toute la magie d’une offre intégrée de services et de biens reposant sur la vente d’une performance d’usage plutôt que sur la simple vente de biens.

L’EFC transforme donc également les métiers ?

LD: Oui car si on vend autre chose (ici une performance d’usage) on a également besoin de ressources différentes pour les produire et pour les vendre. Avec une offre standardisée classique, un commercial aura souvent un discours préfabriqué à proposer à tous ses prospects. Mais si demain son objectif devient de proposer une solution qui soit 100% pertinente aux besoins du client, il ne s’agira plus de réciter un discours commercial, mais de faire un diagnostic poussé des besoins, et de co-construire une relation de confiance avec lui.

C’est du coup un modèle qui a aussi beaucoup d’impact sur le bien-être et la santé car il permet aux gens de s’épanouir dans leur travail. On a fait une enquête avec le Club Noé sur la santé au travail auprès des entreprises qui se sont converties à l’EFC et les résultats sont bluffant ! Chacun trouve du sens à son activité et visualise son utilité. C’est non seulement intéressant pour les collaborateurs, mais aussi pour les dirigeants. 90% nous ont confié que l’EFC leur avait permis de redonner du sens à leur travail.

Pouvez-vous nous parler de la formation Business Models Innovants ?

LD : Cette formation s’appuie sur toutes les expérimentations et l’expertise que nous déployons depuis 10 ans sur le sujet de l’EFC chez Réseau Alliances. C’est une formation en collectif. Il y a 8 places disponibles. Elles sont ouvertes aux entreprises de toutes tailles, même si on privilégie les TPE et PME. Pour les grandes entreprises, on préconise généralement un accompagnement individuel

La formation comporte une première phase de diagnostic. On va passer au crible tout le modèle de l’entreprise pour identifier ses points faibles. Est-ce qu’il y a un frein du côté de l’offre qui ne correspondrait pas aux besoins des clients ? Est-ce que le problème se situe plutôt dans le mode de facturation ? Est-ce que l’entreprise arrive à monétiser à sa juste valeur ce qu’elle apporte à son client ? Est-ce qu’il y a un problème au niveau de l’organisation du travail ou du management des équipes ?

Dans un second temps, ces dirigeants vont entrer dans une formation assez poussée de 6 mois sur l’EFC. On leur met une paire de lunettes EFC, et on les challenge au maximum pour les amener à trouver des solutions, à innover et formuler une nouvelle offre basée sur l’usage.

Ensuite, on leur propose d’expérimenter cette offre au sein de notre écosystème composé d’une centaine d’entreprises et de dirigeants que nous avons déjà formé à l’EFC, et qui sont prêt à expérimenter avec eux.

On a déjà accompagné toutes sortes d’entreprises : BTP, immobilier, transport, commerce, restauration, communication… Ce n’est donc pas réservé à un secteur en particulier. Au sein de la formation, on regroupe d’ailleurs systématiquement des acteurs de secteurs différents. Premièrement parce qu’on parle de stratégie et de modèle économique. Deuxièmement parce que la formation est alors d’autant plus riche. Diriger une entreprise de nettoyage et diriger une entreprise de fabrication de meubles sont des métiers radicalement différents par exemple. Pourtant lorsque l’on les fait se rencontrer, ces dirigeants se rendent vite compte qu’ils ont exactement les mêmes problématiques car ils sont sur les mêmes modèles de pensée. C’est toute la magie de l’inter-coaching. L’effet miroir permet d’avancer beaucoup plus rapidement !

La promesse du parcours c’est d’expérimenter. Parce-que lorsqu’on l’a fait une fois, c’est beaucoup plus facile ensuite d’enchainer sur d’autres expériences. L’EFC c’est avant tout une nouvelle façon de penser et de piloter son entreprise qui permet d’être beaucoup plus flexible sur l’offre. C’est pourquoi cette première expérimentation est très importante.

Plus d'informations sur l'accompagnement "Business Models Innovants"

26e cérémonie de remise des Trophées de l'Economie Responsable

reportée 2

Compte tenu de la situation sanitaire actuelle en France, nous sommes au regret d’annoncer le report au second semestre 2020 de la 26e cérémonie des Trophées de l’Economie Responsable qui devait avoir lieu le 9 juillet.

Les Trophées de l'Economie Responsable récompensent, depuis 25 ans, des structures intégrant la Responsabilité Sociétale (RSE) au cœur de leur stratégie, dans le développement de leurs activités et dans les relations avec leurs parties prenantes.

Les Trophées devaient être remis le 9 juillet 2020 lors d'une cérémonie dynamique et interactive et rassembler comme chaque année plus de 400 acteurs économiques de la région des Hauts-de-France, après de longs mois de travail et d'arbitrage du jury, composé d'une trentaine de personnalités du monde économique de la région.

Cependant, le contexte sanitaire actuel ne nous permet pas d’organiser une cérémonie dans des conditions satisfaisantes. Aussi, nous avons pris la raisonnable décision de la reprogrammer à une date ultérieure.

Cette décision nous permettra de vous proposer une édition à la hauteur de nos ambitions, de l’engagement des Lauréats et de faire de cette cérémonie un véritable moment de rencontre autour de la RSE et de la création d’impacts positifs sur le territoire.


Pour ne rien manquer de l’actualité de l’évènement, restez connectés.

(R)Assemblée générale : mode résilience ACTIVÉ - Faire face aujourd’hui en préparant demain avec Réseau Alliances

(R)Assemblée Générale : mode résilience ACTIVÉ

Reprendre durablement : faire face aux crises d’aujourd’hui et de demain avec Réseau Alliances

Une assemblée générale virtuelle ouverte à tous « nouvelle formule » pour vous renforcer dans cette période de crise économique. 5 capsules, 5 témoignages, 5 regards d’experts.

Cliquez ici pour la suivre en direct https://t.co/YCRAn63TlS?amp=1

Capsule 1 : «Gagnez en résistance grâce aux Nouveaux Modèles Economiques »

La crise sanitaire va laisser des traces profondes dans nos tissus économiques régionaux. De nombreux secteurs d’activités sont encore sévèrement impactés par les effets des mesures sanitaires, ce qui laisse présager une reprise difficile. Pourtant il existe un facteur qui permettrait un scénario optimiste et une reprise plus rapide : la capacité des entreprises à s’adapter et à réinventer leur offre, plus adaptée aux exigences contemporaines afin qu’elles soient à la fois économiquement, environnementalement et socialement performantes.

  • Témoignages de Laurent Logez, responsable Innovation et RSE chez Groupe SIA, et de Bastien Dognin, fondateur des Paniers de Léa
  • Présentation de Laurie Decoux, cheffe de projet RSE et Economie de la Fonctionnalité et de la Coopération chez Réseau Alliances

Capsule 2 : «Renforcez rapidement et durablement votre stratégie RSE »

Les entreprises ne peuvent plus se contenter d’être simplement performantes économiquement. Elles doivent aussi pouvoir démontrer à leurs clients, leurs collaborateurs et leurs partenaires qu’elles savent maîtriser l’impact de leurs activités sur leur environnement et la société.

Avec la crise, cette exigence est aujourd’hui beaucoup plus forte. Pour remobiliser leurs parties prenantes, elles devront prouver qu’elles sont capables d’affronter la reprise, tout en faisant face aux enjeux environnementaux et sociaux.

  • Témoignages de Frédéric Delloye, dirigeant de ANAÏK et de Christine Bourge, responsable RSE
  • Présentation de Pauline Paquier, responsable du pôle Actions, Entreprises et Innovation chez Réseau Alliances

Capsule 3 : « Intégrez un réseau de 380 entreprises pour favoriser les coopérations »

Lorsque les acteurs économiques s’engagent collectivement à faire preuve de solidarité et de confiance au sein de leurs filières, ils peuvent diminuer l’impact des chocs économiques et augmenter la résilience du territoire.

Réseau Alliances, c’est avant tout une association qui regroupe plus de 380 entreprises et organisations autour de valeurs de responsabilité et de solidarité. C’est un cadre unique pour permettre aux entreprises d’agir collectivement. Voici comment.

  • Témoignage de Valentin Commarteau, président de MOHA -My Own Health Activity
  • Présentation de Sophie Letartre, cheffe de projet RSE et Innovation Sociale chez Réseau Alliances

Capsule 4 : « Télétravail, mobilité durable… gérez l’après confinement. »

La crise a imposé des modifications profondes dans l’organisation des entreprises, notamment en généralisant le télétravail aux postes compatibles et en perturbant les modes de déplacement des collaborateurs.

Avec Déclic Mobilités, Réseau Alliances vous propose des ateliers d’échanges des Bonnes Pratiques ainsi que des accompagnements pour aider les entreprises à s’adapter à ces nouveaux enjeux, et retrouver un fonctionnement optimal.

  • Témoignage de Caroline Bottin, responsable RSE chez Bunsha (Kiabi)
  • Présentation de Lucile Janssoone, cheffe de projet RSE et Mobilité Durable chez Réseau Alliances

Capsule 5 « Engagez et remobilisez vos collaborateurs en faveur de l’insertion des jeunes »

La crise va avoir des effets négatifs sur l’emploi et sur l’insertion des jeunes diplômés. Pour les aider, les entreprises ont un rôle à jouer.

Avec Squad Emploi, Réseau Alliances vous offre une Bonne Pratique clé en main pour démontrer votre engagement en faveur de l’emploi et de l’inclusion au sein de votre territoire. En accueillant une Squad, vous offrez à vos collaborateurs la possibilité de s’impliquer dans un projet en faveur de l’insertion et de l’égalité des chances.

  • Témoignage de Nadra Rouzeik, manager chez Keyman, et de Allane Blottiau, squadeur
  • Présentation de Céline Houttemane, responsable du pôle Diversité et Inclusion chez Réseau Alliances

La 6ème Rencontre des pionniers des alliances en Territoire (visioconférence)

La 6ème Rencontre des pionniers des alliances en Territoire (visioconférence)

La 6 ème Rencontre des pionniers des alliances en Territoire aura lieu le 8 juillet 2020 de 9h à 17h30 à distance grâce au numérique ! Elle aura pour thème « L’ODD 17 en pratique sur les territoires ! »

Elle est l’occasion de mettre un coup de projecteur sur le « Jouer collectif » en France, condition de réussite de l’Agenda 2030 des Objectifs de Développement Durable, ainsi que sur le rôle structurant des catalyseurs territoriaux dans cette dynamique. Le “Collective Impact” à la française existe déjà. Encore faut-il prendre le temps de le (re)découvrir pour nous inspirer. La preuve par l’exemple est à la fois un enjeu de pédagogie et de confiance collective bien nécessaire dans la situation actuelle. C’est l’objectif de cette 6 ème session annuelle.

Les "catalyseurs territoriaux", vous invitent à découvrir les pratiques de co-construction à l’oeuvre sur les territoires autour de 3 temps :

  • Un temps d’inspiration – pourquoi l’ODD 17 en territoire : les alliances et les ODD, les élus à la manœuvre et l’engagement territorial des entreprises
  • Un temps de (re)découverte – la diversité des ingénieries de la co-construction territoriale : les institutions à la manœuvre, les métiers de la “catalyse territoriale”, et l’articulation des échelons territoriaux.
  • Un temps de co-développement – le numérique au service des territoires : 4 ateliers de co-construction sur les fonctionnalités utiles pour la co-construction territoriale, puis une mise en perspective des enjeux du numérique en territoire.

Découvre le programme complet ici !

Notre cheffe de projet RSE et innovation sociale Sophie Letartre interviendra lors de cette journée à 14H00 pour une discussion autour de la diversité des profils des catalyseurs territoriaux.

M. Gregory Sanson, Président de Lille Place Financière : « Si les entreprises arrêtent de se faire confiance, l’économie se bloque »

photo grégory sanson 003 1

La principale source de financement des entreprises, c’est le crédit qu’elles s’accordent entre elles. Sans confiance, l’économie ne peut pas fonctionner.

Cet état de fait, Lille Place Financière et son président Gregory Sanson sont venus le rappeler avec force pendant la crise sanitaire en appelant les entreprises, par l’intermédiaire de leurs dirigeants et de leurs directeurs financiers, à contribuer à la préservation du tissu économique régional par un maintien du crédit inter-entreprises.

M. Gregory Sanson nous en dit plus sur ce manifeste et sur l’importance de la solidarité au sein des filières.

Pouvez-vous nous présenter le manifeste de Lille Place Financière et son objectif ?

Ce manifeste a eu pour objectif de rappeler aux entreprises l’impérieuse nécessité de respecter les délais de règlement. En effet, dans le cadre de la crise sanitaire, les pouvoirs publics ont mobilisé des moyens sans précédent. Pour autant, la principale source de financement des entreprises, bien au-delà du crédit bancaire, c’est le crédit inter-entreprises. A l’échelle des Hauts-de-France, on parle de 70 milliards d’euros. Si les entreprises arrêtent de se faire confiance, l’économie se bloque. Respect des délais de règlement, gestion administrative des factures, voire soutien des grandes entreprises aux structures les plus fragiles : autant de bonnes pratiques indispensables pour ne pas accentuer les difficultés créées par la crise sanitaire.

Pourquoi était-il important d’appeler à la solidarité inter-entreprises pendant la période que nous venons de traverser ?

Il nous a semblé, avec d’autres institutions, nécessaire de mobiliser des entreprises sur ce sujet. Lille Place Financière, et plus largement Les Places Tertiaires, font la promotion de l’offre de services à valeur ajoutée des Hauts-de-France. Ces structures, nécessaires au redémarrage de l’économie, sont aussi les plus fragiles. Il appartient aux donneurs d’ordre de veiller à leur pérennité.

Quel écho a reçu cette initiative ? Comment envisagez-vous son actualité ou son éventuel avenir ?

Cette initiative a reçu de nombreuses marques d’attention, des pouvoirs publics, d’institutions, d’entreprises mais aussi des médias. Il est apparu que le sujet du crédit inter-entreprises était un « angle mort » des risques identifiés dans les premiers moments de la crise. Nous nous associons également aux différentes initiatives dérivées de cette démarche avec les banques par exemple.

Le manifeste parle d’une double responsabilité des dirigeants et des directeurs financiers envers leur entreprise et leur écosystème. Comment s’articulent ces deux responsabilités selon vous, et pourquoi sont-elles particulièrement importantes en période de crise ?

Les directeurs financiers sont les plus à même de statuer sur la situation financière de l’entreprise, de proposer les décisions appropriées et de veiller au bon fonctionnement de la chaîne de traitement des fournisseurs. En conséquence, les directeurs financiers sont les plus à même de conseiller les dirigeants. Raison pour laquelle, l’association des directeurs financiers, la DFCG, s’est engagée à nos côtés.

Maintenant que la période de confinement est terminée, quel message souhaiteriez-vous transmettre aux dirigeants et directeurs financiers des Hauts-de-France ?

L’ensemble des acteurs économiques des Hauts-de-France a su agir avec efficacité, rapidité et de façon coordonnée depuis le début de cette crise sanitaire. Les mois qui viennent seront compliqués, dans de nombreux secteurs. Préservons ensemble le tissu économique de la région Hauts-de-France et continuons à travailler ensemble pouvoirs publics, institutions, collectivités locales et entreprises pour le développement économique et l’emploi dans notre région.

Lille Place Financière est l’un club des Places Tertiaires dont l’origine remonte à 1975 par la création du “Club Financier”.

Lille Place Financière regroupe les acteurs du monde de la finance désireux de promouvoir les atouts d’un territoire fort d’un réseau de banques et d’assurances puissant et diversifié. Notre club a la volonté de traduire dans le domaine financier l’ambition d’une capitale régionale à vocation européenne. Lille Place Financière veut faire connaître les acteurs territoriaux et leur offre de services au monde économique et vulgariser la finance auprès des utilisateurs.

https://www.lesplacestertiaires.com/club/lille-place-financiere/

Nouvel adhérent : Etika Spirulina, la ferme de spiruline solidaire et écologique

spiruline

Ce mois-ci, nous avons le plaisir d’accueillir un nouvel adhérent : Etika Spirulina !

Etika Spirulina est une ferme de spiruline solidaire et écologique dans le Nord. Elle promeut de nouveaux modes de consommation responsable, notamment dans le secteur alimentaire. Son mot d’ordre est d’ailleurs d’élargir le sens donné à l’alimentation, en y intégrant des enjeux de santé, d’environnement et de solidarité.

Ses activités s’articulent autour de 3 volets :

  • Une ferme éco-responsable et solidaire de spiruline dans la métropole lilloise. Microalgue riche en de nombreux nutriments, la spiruline permet notamment de réduire la consommation d’eau dans la production de protéines, et possèdent de nombreux autres avantages.

  • Un « éco-lieu » en économie circulaire qui permet de sensibiliser chacun et valoriser une alimentation plus durable au travers de visites, ateliers, animations, etc. L’objectif est de démocratiser des produits à base de spiruline.

  • Un projet solidaire aux Philippines qui encourage les jeunes issus de communautés défavorisées à entreprendre dans des micro-fermes de spiruline « low-techs ». Ce projet est créateur d’emplois locaux et lutte contre la malnutrition.

Au travers de ces trois volets, Etika Spirulina propose une alternative à l’agriculture traditionnelle en traitant des questions de la consommation d’eau et des émissions de gaz à effet de serre. Ce projet a également une haute valeur sociétale, en raison de ses engagements en France comme aux Philippines.

Bienvenue dans le réseau, Etika Spirulina !

Nouvel adhérent : Plume SAS, la solution de mobilité douce à destination des entreprises

plume

Ce mois-ci, nous avons le plaisir d’accueillir un nouvel adhérent : Plume SAS !

Implantée au cœur de la métropole lilloise, Plume offre une solution de mobilité douce à destination des entreprises. Elle propose à la location vélos et trottinettes, électriques et « à mollets énergétiques », en flotte partagée et en engins de fonction. Particulièrement flexible, Plume a à cœur de personnaliser son offre en fonction des besoins de chaque entreprise. Elle leur offre ainsi une solution clé en main adaptée à leurs besoins qui comprend : les engins, la station, l’application, la maintenance et l’assurance.

Avec cette solution pratique et personnalisée, l’entreprise a pour ambition de rendre accessible la mobilité douce au plus grand nombre. Au-delà de l’enjeu environnemental, elle permet une meilleure qualité de vie au travail ainsi qu’une plus grande efficacité au quotidien.

Bienvenue dans le réseau, Plume !

OFFRE DE STAGE : chargé.e de communication digitale

Offre de stage

Stage de 6 mois – démarrage dès que possible.
Poste basé à Marcq-en-Barœul (59), 40 Rue Eugène Jacquet.

Réseau Alliances organise la 14ème édition du World Forum for a Responsible Economy les 13, 14 et 15 Octobre 2020. L’événement réunit chaque année plus de 5 000 participants et une centaine d’intervenants internationaux autour de la RSE et de l’économie responsable.

Vous êtes de formation supérieure en communication ou en journalisme ? Vous êtes bilingue français/anglais et êtes habitué.e des réseaux sociaux ?

Vous ne voulez pas d'un travail dénué de sens et êtes convaincu.e par la RSE et l'économie responsable ?

Nous recherchons notre futur.e chargé.e de communication digitale pour le World Forum for a Responsible Economy.

Vos missions :

  • Assurer l'influence autour du World Forum et des évènements associés (Parcours APTE),
    Animation des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn),
    Valorisation des intervenants, promotion de leur participation, suivi de leur actualité,
    Valorisation du programme, des parcours thématiques et des partenaires.
  • Webmastering FR/UK - Administration des contenus, suivi et mise à jour,
    Descriptifs des sessions du World Forum, biographies des intervenants.
  • Stratégie éditoriale :
    Suivi des productions éditoriales et leur valorisation + production de la synthèse des sessions de l'édition,
    Produire la synthèse des échanges du 14ème World Forum for a Responsible Economy,
    Réaliser des interviews en français et en anglais de nos intervenants.

Qualités Personnelles :

  • Vous êtes organisé.e : vous anticipez, maitrisez les délais, et faites preuve de rigueur
  • Vous alliez l’esprit d’initiative, autonomie, et sens du relationnel
  • Vous êtes force de proposition et appréciez le travail en équipe
  • Vous avez de fortes convictions en faveur de la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises)

Qualités Professionnelles :

  • Vous êtes bilingue français/anglais,
  • Vous êtes habitué.e des réseaux sociaux et connaissez les astuces et les bonnes pratiques,
  • Vous maitrisez la langue française (syntaxe, orthographe, etc.),
  • Vous disposez d’excellentes qualités rédactionnelles : esprit de synthèse, rédaction de contenus.

Vos avantages :

  • Des bureaux sympas basés au cœur du Campus d’Entreprises & Cité, un lieu idéal pour se constituer un super réseau
  • Une équipe dynamique et une belle ambiance de travail

Infos :

  • Stage conventionné de 6 mois à plein temps (pas d'alternance possible)

Envoyez votre lettre de motivation et votre CV à
Adrien HUC - Responsable Communication, Evènement et Développement : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Journées nationales du management de la mobilité à Lille

7e jnmm2020

Les 7èmes Journées Nationales du Management de la Mobilité sont organisées par le Cerema, l'ADEME, le CNFPT et la Métropole Européenne de Lille.

Elles auront lieu les 30 juin et 1er juillet 2020 à Lille, au sein d’un territoire fortement imprégné par l’intermodalité, les mobilités transfrontalières et l’ouverture vers l’Europe.

Ces journées s’adressent aux collectivités locales, services de l’État, associations, bureaux d’études, experts, chercheurs, universités, industriels, entreprises et start-up.

Save the date !


Plus d'informations sur l'événement : https://www.cerema.fr/fr/evenements/7e-journees-nationales-du-management-mobilite

Webinaire "Les 40 affaires qui ont contribué à créer le droit de l’environnement"

les 40 affaires

Le jeudi 25 juin, Emmanuel Druon, président de Pocheco, accueillera Maître Corinne Lepage pour une conversation croisée sur les 40 affaires qui ont marqué le droit français et contribué à créer le droit de l’environnement. Corinne Lepage présentera certaines des affaires emblématiques défendues par son cabinet, Huglo-Lepage Avocats, tandis qu’Emmanuel Druon posera son regard d’écolonomiste engagé pour interroger son invitée et vous faire découvrir les coulisses de ces grandes affaires.


De l’Amoco Cadiz à la fermeture de Fessenheim, en passant par l’affaire dite des « poulets à la dioxine », toutes sont riches d’enseignements et ont façonné notre rapport à l’écologie.

Pour vous inscrire à ce webinaire, rendez-vous sur : https://tinyurl.com/y8kgls7s

Sublimeurs : « La solidarité interentreprise est loin d’être évidente. Elle est pourtant vitale »

equipe sublimeurs

L’engagement dans l’économie responsable n’est pas seulement une position individuelle propre à chaque entreprise. Lorsqu’il s’agit de traverser une crise, c’est la mobilisation de toute une chaine de valeur qui fait la différence.

Sublimeurs en sait quelque chose. Alors que la crise sanitaire touchait de plein fouet le secteur de l’agroalimentaire, le réseau de la gastronomie responsable a lancé un appel à l’engagement des entreprises à payer leurs fournisseurs et à signer une charte de bonnes pratiques d’affaires. Cette charte fait désormais partie intégrante du contrat d’adhésion du réseau. Avec Albane Fromantin, cheffe de projet RSE, nous revenons sur ce défi de faire dialoguer et travailler ensemble des acteurs parfois très différents.

Pouvez-vous nous présenter Sublimeurs ?

Sublimeurs, c’est un réseau d’acteurs de la gastronomie responsable qui rassemble aujourd’hui une centaine de professionnels (chefs cuisiniers, artisans, producteurs…) de la MEL et de la Région. Notre but : faire rayonner la gastronomie durable, mettre en valeur ses acteurs et favoriser les collaborations.

Sublimeurs est aussi une agence culinaire engagée qui accompagne au quotidien les restaurateurs, les dirigeants de marques alimentaires et les acteurs de la gastronomie dans leur rayonnement en les orientant vers les nouvelles tendances de la gastronomie responsable et durable.

Nous accompagnons nos partenaires dans leur stratégie de communication : rayonnement sur les réseaux sociaux, développement de sites internet, créations graphiques, shootings photos, création de recettes, conception d'évènements culinaires...

Pendant cette crise sanitaire, vous avez lancé un appel à l’engagement des entreprises à payer leurs fournisseurs et à signer une charte de bonnes pratiques d’affaires. Comment est née cette charte ?

Le paiement des fournisseurs a toujours été une question très sensible dans le secteur de l’agroalimentaire, notamment parce qu’il réunit des acteurs de toutes tailles et de tous types qui connaissent des problématiques très différentes. Mais les tensions se sont accentuées pendant la crise sanitaire. Certaines entreprises ont choisi de suspendre leurs paiements pour pouvoir continuer à verser les salaires de leurs employés et passer cette période difficile. La logique en soi n’est pas absurde, mais elle grippe toute la chaine de valeur et empêche des dizaines d’autres entreprises de vivre. Encore aujourd’hui, certaines ont du mal à repartir car elles ont beaucoup d’argent « dehors ».

Nous avons donc très rapidement lancé un appel à la solidarité afin que les entreprises du secteur s’engagent à payer leurs fournisseurs. Ce n’est bien sûr qu’une petite pierre de notre part pour aider à la résilience de notre écosystème, mais il faut bien se rendre compte de l’ampleur d’un tel engagement pour un entrepreneur de l’agroalimentaire en pleine crise sanitaire. Nos signataires nous ont parfois confié avoir signé cette charte avec un nœud au ventre car ce sont des périodes difficiles où leur survie peut être en jeu.

« Si la crise nous a appris quelque chose, c’est que pour fédérer des acteurs autour d’engagements aussi forts, il est indispensable de communiquer »

Qu’est devenue cette charte depuis ?

Nous avions lancé cette charte dans l’urgence. Mais à la suite des retours de nos signataires, nous avons décidé de la transformer. Si la crise nous a appris quelque chose, c’est que pour fédérer des acteurs autour d’engagements aussi forts, il est indispensable de communiquer. Il faut prendre le temps de parler, d’expliquer la démarche aux dirigeants, aux salariés et aux parties prenantes.

Nous avons donc commencé par écrire une charte plus longue, puis nous nous sommes rendu compte que nous étions en train de reprendre nos valeurs intégrées à la charte Sublimeurs, écrite il y a 2 ans et partagées à tous nos adhérents, en y ajoutant une dimension économique de bonnes pratiques d’affaires. Nous avons finalement rédigé une charte beaucoup plus exigeante, mais aussi beaucoup plus globale car le fait de payer ses fournisseurs n’est qu’une petite partie d’un engagement d’ensemble.

Ce que nous avons écrit relève pour nous du bon sens : favoriser les circuits locaux, privilégier la qualité des produits, prendre en compte ses impacts environnementaux et sociétaux, être conscient de ses parties prenantes et favoriser la coopération, … tout cela apparait comme naturel. Mais la crise du COVID 19 a fait ressortir plus que jamais l’importance de ces valeurs. L’engagement est d’abord un choix, c’est vrai, mais il peut aussi être un choix vital ! Car dans une chaine de valeur, si un maillon se brise, c’est tout l’écosystème qui va en pâtir.

Maintenant cette charte fait partie de notre contrat d’adhésion que nous faisons signer à tous nos nouveaux adhérents. Et nous la ferons signer aux anciens au moment de leur renouvellement. C’est plus logique d’avoir inscrit cette charte dans notre contrat d’adhésion car il est indispensable d’être en contact avec les signataires pour leur expliquer sa philosophie.

« L’engagement est d’abord un choix, mais il peut être un choix vital ! Car dans une chaine de valeur, si un maillon se brise, c’est tout l’écosystème qui va en pâtir. »

Qu’est-ce que la crise a changé dans l’engagement de Sublimeurs ?

Ce qui a changé n’est pas tant notre discours, mais la façon dont il est perçu. Nous avons toujours eu une communication tournée vers l’engagement responsable. Mais auparavant, pour ceux qui ne s’identifiaient pas eux-mêmes comme « engagés », notre position pouvait parfois être interprétée comme « élitiste ». Il est vrai que parfois, les acteurs engagés peuvent avoir un certain dédain vis-à-vis des autres acteurs de leur écosystème.

Mais avec la crise, notre discours est devenu complétement actuel ! Tout le monde a bien vu que ces engagements nous concernaient tous sans distinction ! Car si la solidarité interentreprise est loin d’être évidente, elle est pourtant vitale.

« Faire parler tous les acteurs de la gastronomie, les gros, les moyens comme les petits, et apprendre à travailler ensemble, c’est le défi que nous tentons de relever et c’est la philosophie que nous souhaitons mettre en avant. »

Nous ne sommes pas un label, nous ne mettons pas de notes et nous ne donnons pas de leçons. Tout le monde peut être Sublimeurs tant qu’il y a une volonté d’évolution, d’engagement, de coopération et de responsabilité. Faire parler tous les acteurs de la gastronomie, les gros, les moyens comme les petits, et apprendre à travailler ensemble, c’est le défi que nous tentons de relever et c’est la philosophie que nous souhaitons mettre en avant.

Si vous aviez un seul conseil à donner aux acteurs de l’agroalimentaire, quel serait-il ?

Faire une cartographie de ses parties prenantes ! On a toujours beaucoup de gens qui dépendent de nous, et dont nous dépendons. Réfléchir sur les acteurs qui nous entourent est très important. Et cela peut aussi ouvrir de belles opportunités économiques.

Présentation des entrepreneurs : INCO et Mandarine Gestion rencontrent des entrepreneurs à impact en Hauts-de-France - #2

Inco

À la suite de la présentation du fonds NOV'ESS, nous vous proposons de poursuivre les échanges avec INCO et Mandarine Gestion qui proposent d'autres produits de financement et souhaitent rencontrer des entrepreneurs à impact en Hauts-de-France.

Nous vous proposons des échanges interactifs pour parler de vos projets et nouer des liens avec deux financeurs potentiels.

Cet atelier est reservé aux entrepreneurs qui sont accompagnés/ont été accompagnés par les partenaires de l'atelier.

INCO Ventures est une société de gestion européenne, experte du venture capital et pionnière de l’investissement à impact. Elle mobilise plus de 200 millions d'euros en capital risque pour investir dans les start-ups et entreprises les plus prometteuses de la nouvelle économie inclusive et durable.

Mandarine Gestion est une société de gestion entrepreneuriale indépendante, spécialiste des actions européennes cotées. Sa philosophie d’investissement est fondée sur une vision commune et partagée : mener une finance en phase avec les fondamentaux de l’économie réelle.

Plus d'informations : Sophie Letartre Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Organisé en partenariat avec :